Zarif quitte son hôtel de Rome avant le discours du président de la Knesset
Rechercher

Zarif quitte son hôtel de Rome avant le discours du président de la Knesset

Yuli Edelstein a expliqué que le ministre des Affaires étrangères iranien "ne peut pas entendre la vérité" et que Téhéran "répand la haine et le terrorisme dans le monde entier"

Le président de la Knesset Yuli Edelstein lors d'une conférence régionale à Rome, le 23 novembre 2018 (Crédit : Porte-parole de la Knesset)
Le président de la Knesset Yuli Edelstein lors d'une conférence régionale à Rome, le 23 novembre 2018 (Crédit : Porte-parole de la Knesset)

Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Zavad Zarif aurait quitté l’hôtel où il séjournait à Rome avant le discours prononcé par un politicien israélien lors d’une conférence qui y était organisée.

Le président de la Knesset Yuli Edelstein a affirmé que Zarif avait quitté les lieux alors qu’il était entré pour prendre la parole, accusant Téhéran de chercher à consolider sa présence militaire le long des frontières israéliennes de manière à menacer l’Etat juif.

« Il ne peut pas entendre la vérité et faire face au fait qu’il représente un pays qui font se répandre la haine et le terrorisme dans le monde entier », a écrit Edelstein dans une publication sur Facebook.

Le président de la Knesset a ajouté que pendant son discours prononcé lors de l’événement des Dialogues méditerranéens, il avait fustigé l’Iran, qui ne partage pas de frontières avec l’Etat juif mais qui s’efforce néanmoins « de créer une frontière avec Israël en s’enracinant en Syrie et en Iran et dans la bande de Gaza ».

Le ministre des affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif durant une réunion de promotion de l’élimination des armes nucléaires pendant l’Assemblée générale des Nations unies, le mercredi 26 septembre 2018 au siège de l’ONU (Crédit : AP Photo/Bebeto Matthews)

Zarif n’a pas commenté ces propos.

Le ministre des Affaires étrangères iranien avait pris la parole la veille lors de la conférence. Il s’était focalisé sur l’accord sur le nucléaire international pendant son allocution, disant que l’Iran ne voit pas d’intérêt à de nouvelles négociations avec les Etats-Unis s’il n’y a pas de garanties que ces derniers ne reviendront pas sur un éventuel pacte conclu.

Selon le site internet de la conférence des Dialogues méditerranéens, un autre intervenant lors de cet événement consacré à la coopération régionale est Seyed Sajjadpour, responsable du ministère iranien des Affaires étrangères.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...