La police israélienne a arrêté mardi trois mineures soupçonnées d’avoir profané des tombes musulmanes à Jérusalem.

L’expression « Le prix à payer », un slogan des colons qui mènent des expéditions punitives contre les Arabes, le gouvernement israélien et l’armée en raison de sa supposée politique pro-palestinienne, a été griffonnée sur l’une des pierres tombales situées devant la muraille Est de la Vieille Ville, près de la Porte dorée.

Selon la police, les jeunes filles ont utilisé des cailloux pour graver leurs inscriptions sur les tombes.

Elles ont refusé de coopérer lors de leur interrogatoire.

Les mineures seront déférées au tribunal de Jérusalem mercredi pour la lecture de l’acte d’accusation.