Deux jeunes Juifs ont déclaré qu’ils ont été aspergés de gaz lacrymogène au cours d’une attaque à Sarcelles, dans la banlieue nord de Paris.

Les jeunes, qui portaient la kippa, ont affirmé qu’ils ont été attaqués samedi soir, selon un rapport publié lundi sur le site du BNVCA, le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme.

L’attaque, qui a été enregistrée par un système de sécurité à proximité, aurait été perpétrée par un groupe de jeunes âgés de 8 à 17 ans,
d’ « origine maghrébine », selon le BNVCA.

Cette attaque intervient moins d’une semaine après que deux adolescents juifs aient dit à la police qu’ils avaient été victimes d’une chasse à l’homme lors de la veillée de Shavouot par un homme armé d’une hache aidé de trois complices à Romainville, dans la banlieue est de Paris.

Le mois dernier, le BNVCA et le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) avaient fait état d’une agression antisémite violente sur deux jeunes Juifs à Créteil. Le mois dernier, la police a également reçu un rapport sur trois hommes qui filmaient l’entrée de l’école juive locale de Créteil, Otzar Hatorah.