Moins d’un jour après l’attaque terroriste à la station de tramway à Jérusalem dans lequel un bébé de trois mois a perdu la vie, les tensions se sont aggravées dans la capitale.

Jeudi matin, une école maternelle juive à Jérusalem Est a été la cible de jets de pierres. Aucune victime n’a été signalée lors de cet incident, qui a eu lieu dans le quartier de Maale Hazeitim au mont des Oliviers, près de Ras el-Amud.

La police est à la recherche des auteurs du délit qui ont pris la fuite.

Les heures qui ont suivi l’attaque terroriste de mercredi, où un membre du Hamas de Jérusalem Est a sciemment percuté des passagers dans une station, les attaques sur les tramways ont continué.

Les résidents arabes de la ville ont jeté des pierres sur le passage du tramway et ont endommagé deux wagons de tramway à Shuafat.

La police et la police des frontières ont été déployées dans le village d’Issawiya à Jérusalem Est, près de l’Université hébraïque du mont Scopus où les policiers ont été la cible de jet de pierres mercredi soir et jeudi matin.

Aucune victime n’est à déplorer.

La police de Jérusalem a promis jeudi de mettre fin aux violences qui s’étendent dans toute la ville.