Deux semaines après l’enlèvement des trois adolescents israéliens à un arrêt de bus en Cisjordanie, l’armée israélienne a commencé à examiner de nouvelles mesures de sécurité pour tenter de prévenir des événements similaires à l’avenir.

Les responsables militaires ont déclaré ce week-end au site d’information NRG que les transports publics étant relativement rares, de nombreux habitants d’implantations de Cisjordanie sont contraints à attendre aux arrêts de bus à proximité des localités juives pour faire de l’auto-stop.

Dans le cadre d’une réévaluation globale de la situation sécuritaire aux arrêts de bus en Cisjordanie, l’armée israélienne envisage l’installation de caméras ainsi qu’un meilleur éclairage dans tous les arrêts.

Ces mesures permettraient d’éviter les enlèvements et les tentatives de conducteurs d’écraser ceux qui y attendent.

D’après le lieutenant-colonel Shimon Peretz, commandant adjoint de l’unité qui contrôle la région de Hébron, « nous allons créer une présence militaire plus importante aux arrêts d’auto-stop, qui nous l’espérons dissuadera des enlèvements futurs ».

L’armée a déjà déployé des forces supplémentaires pour protéger les arrêts de bus en Cisjordanie, notamment par l’augmentation de patrouilles.