Le gouvernement du Premier ministre Netanyahu devrait approuver la semaine prochaine la construction de près de 4 000 nouveaux logements dans les implantations israéliennes en Cisjordanie.

Selon un reportage de la Deuxième chaîne diffusé dimanche, 3 892 unités doivent être construites dans différents endroits de la Cisjordanie, y compris dans des implantations isolées.

L’autorisation devrait inclure 30 unités à Hébron, 296 dans l’implantation de Beit El, 453 à Givat Zeev, 102 à Naguhot, 97 à Rechalim, 54 à Har Bracha, 86 à Kochav Yaakov, 48 à Maaleh Michmash, 158 à Kfar Ezion, 129 à Avnei Hefetz, 120 à Nofim, et 206 à Tekoa, selon le reportage.

Il y a deux semaines, Netanyahu a annoncé aux dirigeants des implantations que son gouvernement allait approuver des constructions de logements. A ce moment là, le Premier ministre a dit que le président américain Donald Trump était prêt à tolérer des constructions limitées dans les implantations.

Lors de cette réunion à huis clos, Netanyahu a affirmé qu’il avait convaincu l’administration Trump de ne plus faire de distinction entre les blocs d’implantations et ce que l’on qualifie d’implantations isolées, comme en atteste la liste annoncée des constructions approuvées qui inclut ces implantations isolées.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, aux cotés du maire de Maale Adumim, Benny Kashriel, pendant une réunion du Likud dans l'implantation de Cisjordanie, le 3 octobre 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, à droite, aux cotés du maire de Maale Adumim, Benny Kashriel, pendant une réunion du Likud dans l’implantation de Cisjordanie, le 3 octobre 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les nouvelles constructions devraient être approuvées lors de la prochaine réunion du Comité de planification de l’Administration civile le 16 octobre. Le comité a repoussé sa rencontre prévue chaque trimestre pendant de nombreux mois afin d’éviter de contrarier l’administration Trump.

Netanyahu a promis un nombre plus important de permis de construire à Beit El, à la suite de la démolition d’un nombre de maisons dans l’implantation en 2012, et la liste évoquée par la Deuxième chaîne des constructions devant être approuvées en inclut presque 300 dans la commune.

Dimanche, un reportage de la Deuxième chaîne précisait que les rocades et les zones industrielles que les habitants des implantations espéraient obtenir n’ont pas été approuvées pour l’instant.

Les dirigeants des implantations avaient appelé à la construction de rocades supplémentaires en Cisjordanie, avançant l’argument que le développement de l’infrastructure bénéficierait aux résidents juifs et palestiniens de la région.

Yossi Dagan, président du Conseil régional de Samarie, pendant la 14e conférence annuelle de l'association Besheva à Jérusalem, le 12 février 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Yossi Dagan, président du Conseil régional de Samarie, pendant la 14e conférence annuelle de l’association Besheva à Jérusalem, le 12 février 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un responsable israélien a également déclaré à la Deuxième chaîne que le gouvernement rejetait les critiques contre l’administration américaine formulée par un dirigeant du mouvement d’implantation, déclarant que les récentes remarques de Yossi Dagan contre Washington faisaient du tort au mouvement des implantations.

Dimanche, Dagan, leader du mouvement d’implantation, a critiqué Trump, à la fois pour ses pressions sur Israël pour qu’il réduise les constructions dans les implantations, et pour son report du déplacement de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.