Joe Lieberman sera-t-il le prochain directeur du FBI ?
Rechercher

Joe Lieberman sera-t-il le prochain directeur du FBI ?

L'ancien sénateur du Connecticut, Juif orthodoxe, est en lice pour remplacer James Comey, brutalement limogé par Trump

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Les sénateurs américains Joe Lieberman et Lindsay Graham avec Ehud Barak, alors ministre de la Défense, à Jérusalem, en 2010. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense/Flash90)
Les sénateurs américains Joe Lieberman et Lindsay Graham avec Ehud Barak, alors ministre de la Défense, à Jérusalem, en 2010. (Crédit : Ariel Hermoni/ministère de la Défense/Flash90)

WASHINGTON — Le président américain Donald Trump envisage de nommer Joe Lieberman, ancien sénateur du Connecticut, au poste de directeur du FBI, a annoncé mercredi la Maison Blanche.

Lieberman, Juif orthodoxe, devait rencontrer le président mercredi après-midi, tout comme trois autres candidats, a indiqué Sean Spicer, attaché de presse de la Maison Blanche.

La semaine dernière, Trump a brutalement renvoyé James Comey, qui dirigeait le Bureau, déclenchant une controverse en raison du rôle de Comey dans l’enquête sur les liens présumés entre la Russie et l’équipe de Trump pendant la campagne électorale.

Trump devait également entendre Andrew McCabe, directeur par intérim du FBI, l’ancien gouverneur républicain de l’Oklahoma Frank Keating, et l’ancien responsable du FBI Richard McFeely.

Lieberman a été le premier Juif à apparaître sur un bulletin présidentiel, quand il s’est présenté à la vice-présidence avec Al Gore, en 2000.

Lieberman a ensuite été un sénateur indépendant, et s’est fait connaître pour sa politique étrangère belliqueuse.

Il a soutenu avec enthousiasme le sénateur républicain de l’Arizona John McCain quand il s’est présenté à la présidence en 2008, avant de soutenir Hillary Clinton en 2016.

« C’est un choix évident, elle est tellement meilleure pour le futur de notre pays », avait-il dit pendant la campagne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...