Un député israélien accuse Nike d’antisémitisme, mercredi, pour ce qu’il appelle une imagerie « insidieuse » antijuive dans une publicité sortie lundi pour la Coupe du Monde de football.

La longue publicité sur Internet, mise en ligne lundi avant le coup d’envoi de la Coupe du Monde 2014 au Brésil cette semaine, est un film d’animation avec des stars internationales du football en compétition contre des clones qui ont repris le sport et sapé le plaisir du jeu.

Les automates diaboliques ont un logo conçu pour ressembler à un ballon de football avec des taches blanches sur un fond noir, qui selon le député Shimon Ohayon (Yisrael Beytenu) est intentionnellement similaire à une étoile de David.

Ohayon, président d’un conseil de la Knesset pour la lutte contre l’antisémitisme, a déclaré dans un communiqué que « la nouvelle propagande antisémite est insidieuse et transmet des messages antisémites dans un mode subtil, dont un exemple est la Nike Corporation ». Ohayon accuse Nike « d’utiliser des symboles juifs dans les produits de sport pour transmettre des messages antisémites ».

Yaakov Haguel, chef de la division de l’Organisation sioniste mondiale basée à Jérusalem pour la lutte contre l’antisémitisme, a également reçu des dizaines de plaintes au sujet de la vidéo et a contacté Nike.

Selon le quotidien Maariv, il a expliqué à la multinationale que ceux qui se plaignaient à l’Organisation sioniste mondiale discernaient un « double message derrière les symboles du clip ». Il a reçu des plaintes du monde entier.

Haguel a affirmé à Nike que l’unité de lutte contre antisémitisme de l’Organisation sioniste mondiale prenait ces plaintes très au sérieux et serait heureuse de travailler avec Nike pour comprendre le message de la vidéo et résoudre le problème.