Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a affirmé sa solidarité avec la « résistance » à Gaza et s’est déclaré convaincu de sa victoire contre les forces israéliennes, selon un communiqué publié lundi par le mouvement chiite.

Dans un entretien téléphonique dimanche soir avec le chef du Hamas en exil Khaled Meshaal, il a assuré son interlocuteur que le « Hezbollah et la résistance libanaise se tiennent ardemment aux côtés de l’Intifada et de la résistance du peuple palestinien et appuient la stratégie du Hamas et ses conditions justes pour terminer le conflit ».

Le Hamas exige « la fin de l’agression contre le peuple palestinien », la levée complète du blocus de Gaza, l’ouverture du poste-frontière de Rafah avec l’Égypte et la libération de prisonniers.

Hassan Nasrallah a affiché sa « confiance absolue dans la capacité de la résistance à se défendre fermement et à réussir une deuxième victoire en juillet », faisant allusion à l’échec d’Israël à écraser le Hezbollah lors de son offensive au Liban en juillet 2006.

Par ailleurs, dans un autre entretien téléphonique avec Ramadan Abdallah Challah, secrétaire général du Jihad islamique, le second groupe armé à Gaza, le chef du Hezbollah l’assure que son organisation et « la résistance libanaise ont la volonté de coopérer totalement pour que se réalisent les objectifs de la résistance palestinienne et pour faire échouer l’agression » israélienne.