Au 45ème jour de l’opération Bordure protectrice, le Hamas a violé la trêve dès mardi après-midi et a tiré environ 200 roquettes sur Israël mardi et mercredi. Les pourparlers de cessez-le-feu au Caire sont interrompus pour l’instant. Le Hamas a promis de nouvelles attaques jeudi, après qu’Israël ait essayé de tuer son chef militaire Mohammed Deif dans un raid aérien qui a tué sa femme et son fils. Netanyahu a promis mercredi de riposter de manière « sept fois plus dure » à des attaques du Hamas, et déclaré que toutes les options militaires étaient ouvertes.

Fin du direct

Bombe trouvée à Holon

La police découvre une bombe dans le centre-ville de Holon, rapporte Ynet.

Les sapeurs-pompiers sont sur ​​le site pour désamorcer l’engin explosif, et la zone a été fermée à la circulation.

Reste à savoir si la bombe était destinée à une attaque criminelle ou nationaliste.

Un homme blessé protégeait les enfants du danger

L’homme de 33 ans qui a été modérément à gravement blessé par des éclats d’obus tôt ce matin dans la région d’Eshkol était en train d’aider des enfants.

Selon Ynet, l’homme se trouvait à proximité d’un jardin d’enfants au moment de l’attaque, et a réussi à pousser un enseignant et un certain nombre d’enfants dans la chambre forte, mais n’a pas eu assez de temps pour entrer lui-même.

Après des barrages sur la région, les résidents ont découvert qu’une roquette a touché une grange plus tôt aujourd’hui, tuant plusieurs vaches et causant des dommages importants à la structure, rapporte Walla.

Netanyahu : Les chefs du Hamas éliminés fomentaient « des attentats dévastateurs »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu salue « l’intelligence exceptionnelle » du Shin Bet et de la branche opérationnelle de l’armée israélienne, qui ont mené à la détection et à l’élimination des dirigeants du Hamas Raed Al-Attar et Mohammed Abu Shamaleh.

Ces chefs du Hamas avaient « planifié des attaques dévastatrices contre les citoyens israéliens », dit-il.

« Cette action s’ajoute à une longue ligne d’attentats terroristes planifiés par le Hamas qui ont été déjoués », ajoute le Premier ministre.

L’opération Bordure protectrice se poursuivra « jusqu’à ce que ses objectifs soient atteints – rétablir un calme à long terme pour les citoyens israéliens, tout en frappant d’un grand coup l’infrastructure terroriste », dit Netanyahu.

Un site palestinien affirme que Deif a été tué

Des messages d’un site palestinien montrent qu’un article affirmant que le chef du Hamas Mohammed Deif a été tué par des tirs israéliens, et affirment que la branche armée du Hamas a couvert l’incident en effaçant les fichiers de l’hôpital.

Le site dispose également d’une image du corps de Deif.

La photo n’a pas pu être immédiatement authentifiée.

L’article a été pris vers le bas à partir du site News Saham peu de temps après qu’il a été publié hier.

Selon Globes, qui a réussi à faire une capture d’écran de l’article avant qu’il ne soit retiré, a également présenté le certificat de décès présumé pour Deif, qui peut ou peut ne pas avoir été fabriqué.

« Les corps sont arrivés à l’hôpital Shifa dans la ville de Gaza, après que les avions de l’occupation ont attaqué le domicile al-Dalo, dans le quartier de Rimal, dans le nord, dans la ville de Gaza, la nuit dernière, » rapporte t-il.

« Le document que nous avons obtenu a été confisqué par une escouade armée de la brigade Al-Qassam à partir des archives de Shifa, et a également changé les informations de check-in à l’hôpital pour effacer le nom de Deif dans la liste. »

Nous à News Saham sommes obligés d’annoncer à la nation palestinienne, « avec une grande tristesse, » la mort de Deif, il conclut. « Nous appartenons à Allah et à lui nous retournons. »

Le père de Gilad Shalit refuse de commenter sur les éliminations des chefs terroristes

Noam Shalit, le père du soldat israélien Gilad Shalit, n’a pas de commentaires à faire sur l’assassinat des ravisseurs de son fils, mais il dit qu’il espère que les tirs de roquettes vont cesser.

« Nous ne répondons pas à l’assassinat d’Al-Attar. La seule chose que nous souhaitons, c’est que le calme soit rétabli pour les communautés du Sud, et que tous les soldats de Tsahal seront rentrent sains et saufs », dit-il, selon Walla.

Gilad Shalit with his father Noam, on the day of his release from captivity (photo credit: Ariel Hermoni/ Defense Ministry /Flash90)

Gilad Shalit et son père, Noam, le jour où il a été libéré (Crédit : Ariel Hermoni/ Defense Ministry/Flash90)

Les éliminations offrent peu de réconfort aux familles des victimes

Simcha Goldin, le père du lieutenant Hadar Goldin tombé au combat, a confié à la Deuxième chaîne que les nouvelles de l’élimination du responsable de la mort de son fils offrent peu de réconfort.

Le commandant du Hamas Raed Al-Attar, tué par les forces israéliennes aujourd’hui, était responsable de l’activité du Hamas dans la ville de Rafah, où Goldin a été enlevé et tué.

« Je n’en suis pas heureux – je suis toujours endeuillé », explique Simcha Goldin. « Mais je savais que l’armée israélienne ferait son travail, c’est très bien, mais ce que je ressens n’a rien à voir avec de la joie ou de la haine ou quelque chose du genre. »

Une femme blessée dans un accident de voiture pendant la sirène

Une femme d’une soixantaine d’années a été grièvement blessée dans un accident de voiture près d’Ashkelon, qui a eu lieu alors que les sirènes ont retenti. Elle a été transférée à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon pour traitement médical, rapporte Walla.

Trois autres ont été légèrement blessés dans la collision.

2 personnes tuées dans la bande de Gaza par un raid aérien sur une voiture

L’Agence de nouvelles palestinienne Maan indique que deux personnes auraient été tuées dans la ville de Gaza, après un raid de l’aviation israélienne ciblant leur voiture.

Dans une attaque séparée, l’agence rend compte, que quatre personnes ont été tuées dans un cimetière dans le quartier de Sheikh Radwan.

Les quatre enterraient leurs proches qui ont été tués la nuit dernière, selon l’agence de nouvelles.

2 roquettes à Eshkol, pas de blessés

Malgré les roquettes, l’année scolaire commence le 1er septembre

Le ministre de l’Éducation Shai Piron dit que l’année scolaire commencera à l’échelle nationale dans les délais prévus du 1er Septembre, dissipant les rumeurs selon lesquelles le système d’éducation seraient touché par les tirs de roquettes actuellement en cours.

« Nous sommes prêts à tout scénario », dit-il, selon Walla.

Rabbi Shai Piron (photo credit: Yonatan Sindel/Flash90)

Rabbi Shai Piron (photo credit: Yonatan Sindel/Flash90)

La police désamorce les explosifs à Holon

La police dit à Ynet que la bombe trouvée à Holon a été neutralisée par les sapeurs, et que l’attentat déjoué était probablement criminel.

La fille de Mohammed Deif a également été tuée dans la frappe

Des sources palestiniennes rapportent que les services de secours ont découvert le corps de la fille de Mohammed Deif dans les ruines de la maison de Deif.

La frappe a également tué le nouveau-né et la femme de Deif, le commandant de la force militaire du Hamas dans la bande de Gaza.

Le sort de Deif lui-même n’est pas encore clair.

3 « collaborateurs d’Israël » exécutés par le Hamas

Selon la loi palestinienne, les collaborateurs, les meurtriers et les trafiquants de drogue sont passibles de la peine de mort.

Le Hamas avait annoncé en mai avoir exécuté deux « collaborateurs », l’un par balles et l’autre par pendaison. En octobre 2013, les autorités du Hamas avaient aussi exécuté un homme pour meurtre.

En principe, toute exécution doit être approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas, qui dirige l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) avec laquelle le Hamas a récemment signé un accord de réconciliation. Dans les faits, c’est le Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

Sirène à la frontière avec Gaza, Ashkelon

Abbas, l’émir et Meshaal vont se rencontrer au Qatar

L’agence palestinienne Ma’an rapporte que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a rencontré au Qatar l’émir Tamim bin Hamad Al Thani pour discuter de la situation dans la bande de Gaza et de débattre des solutions possibles.

M. Abbas est arrivé au Qatar avec le chef de la délégation palestinienne au Caire Azzam al-Ahmed, le responsable du Fatah, Saeb Erekat, et plusieurs autres représentants de l’AP.

On estime que le chef du Hamas Khaled Meshaal rejoindrait plus tard la réunion.

Un homme légèrement blessé par une roquette

Deux roquettes explosent dans une ville de la région d’Eshkol, blessant légèrement un homme, rapporte Ynet.

Pendant ce temps, plusieurs villes de la région de Hof Ashkelon n’ont plus de courant après qu’une roquette ait endommagé une ligne électrique.

Le Dôme de fer intercepte 7 roquettes en une heure

Le Dôme de fer intercepte sept roquettes au cours de la dernière heure – cinq sur la région Hof Ashkelon, et deux sur le Conseil régional Merhavim.

4 roquettes ont atteint la zone ouverte dans la région d’Eshkol ; aucun blessé.

Plus de détails sur ​​le troisième commandant tué

Alors qu’Israël a confirmé la mort de deux membres de haut rang du Hamas, l’organisation terroriste dit qu’un troisième haut responsable, Muhammad Barhum, a été tué dans l’assassinat de Rafah.

Né en 1969, Barhum était un agent du Hamas à Rafah, responsable de la contrebande d’armes dans la bande de Gaza avec l’Egypte voisine.

Il a vécu en Syrie et en Libye depuis plusieurs années afin de recueillir des fonds pour le Hamas et les transférer à la bande de Gaza.

Les ministres approuvent le rappel de 10 000 soldats

Les ministres du gouvernement permettent le rappel de 10 000 réservistes de Tsahal, rapporte Ynet.

5 autres roquettes atterrissent dans des zones ouvertes

Trois roquettes explosent dans des zones ouvertes à Sdot Néguev, et deux autres atterrissent dans une zone inhabitée à Hof Ashkelon.

Funérailles du soldat David Gordon à 16H au cimetière du mont Herzl

Réunion « positive » entre Abbas, l’émir qatari et Meshaal

La rencontre du président de l’AP Mahmoud Abbas avec le chef du Hamas, Khaled Meshaal au Qatar était « positive », rapporte la radio israélienne, citant des sources palestiniennes.

La réunion a été également assistée par l’Emir Tamim bin Hamad Al Thani et divers représentants palestiniens.

Une autre réunion est prévue pour ce soir.

Une photo publiée par le bureau du président palestinien (PPO) montrant Mahmoud Abbas (g) à la sortie de la réunion avec l'Emir du Qatar, le Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani (C) et le chef du Hamas en exil Khaled Mecshaal (d) dans la capitale Doha sur Août 21, 2014 (Crédit : AFP PHOTO / PPO / Thaer GHANEM)

Une photo publiée par le bureau du président palestinien (PPO) montrant Mahmoud Abbas (g) à la sortie de la réunion avec l’Emir du Qatar, le Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani (C) et le chef du Hamas en exil Khaled Mecshaal (d) dans la capitale Doha sur Août 21, 2014 (Crédit : AFP PHOTO / PPO / Thaer GHANEM)

Air Sinaï annule ses vols pour Tel Aviv après les menaces du Hamas

La compagnie égyptienne Air Sinaï a annoncé jeudi l’annulation de ses vols de jeudi et vendredi en direction de Tel-Aviv en raison de craintes sécuritaires après la reprise des hostilités dans la bande de Gaza et une mise en garde du Hamas.

« Les vols de jeudi et vendredi (à destination de Tel Aviv) ont été annulés en raison de la dégradation de la situation sécuritaire et du pilonnage à proximité de l’aéroport Ben Gurion », a déclaré à l’AFP Mahmoud Gouda, un responsable d’Air Sinaï chargé des réservations.

Des sources à l’aéroport du Caire ont confirmé cette information.

Air Sinaï opère quatre vols par semaine à destination de Tel Aviv, les dimanche, lundi, jeudi et vendredi. Aucune décision n’a encore été prise concernant les vols de dimanche et lundi, selon Gouda.

La branche armée du Hamas palestinien, les Brigades Ezzedine al-Qassam, a lancé mercredi soir une mise en garde aux compagnies aériennes étrangères atterrissant à Tel Aviv, les exhortant à ne plus se poser à l’aéroport Ben-Gourion à compter de jeudi 06H00.

Malgré cette menace, tous les vols à l’arrivée et au départ de l’aéroport Ben Gurion ont été maintenus jeudi matin, selon l’Autorité aéroportuaire israélienne.

Les Brigades al-Qassam ont plusieurs reprises déjà, et de nouveau mercredi, revendiqué des tirs de roquettes en direction de l’aéroport international de Tel Aviv. Elles ont également revendiqué un tir vers l’aéroport jeudi, ce que l’armée israélienne a démenti.

Fin juillet, la chute d’un de ces engins à proximité de l’aéroport avait entraîné sa brève fermeture et de nombreuses annulations de vols, notamment des principales compagnies américaines et européennes.

– AFP

Un obus de mortier frappe une cour près d’Ashkelon

La cour d’une maison dans le Conseil régional de Hof Ashkelon est frappé par un obus de mortier tiré depuis la bande de Gaza. L’immeuble et une voiture sont endommagés.

Un abri anti-missiles transformé en casino

La police israélienne a découvert jeudi matin qu’un des abris censés protéger les civils contre les tirs de roquettes palestiniens avait été transformé par d’astucieux opportunistes en salle de jeux clandestine doublée d’une plantation de cannabis, a-t-elle indiqué.

Les habitants du sud d’Israël exposés depuis un mois aux tirs de roquettes de la bande de Gaza passent de nombreuses heures, voire des nuits entières dans ces abris bétonnés, ouverts à tous et alimentés en eau et électricité.

L’abri fait partie intégrante de la vie de beaucoup d’Israéliens. Mais, souvent sale, négligé parce qu’ouvert seulement en cas de nécessité, il est tout sauf un lieu de plaisirs.

C’est pourtant tout le contraire qu’ont découvert les policiers à Kiryat Gat, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la bande de Gaza.

Ils ont retrouvé là, dans un abri bétonné et souterrain, des planches de jeu, des jetons, des bouteilles d’alcool et un kilo de marijuana cultivée sur place dans des serres artisanales, selon une vidéo de la perquisition tournée par la police et transmise à l’AFP.

« Nous traversons une période rude, pendant laquelle des millions de personnes sont obligées de vivre et de dormir dans ces abris », s’est émue Louba Samri, porte-parole de la police, « imaginez qu’en cas d’alerte votre abri municipal soit transformé en salle de jeux et laboratoire de drogue clandestin ».

Un agriculteur d’une cinquantaine d’année a été interpellé. Il possède le terrain sur lequel a été construit l’abri. « Tout l’équipement » appartient à son fils, a-t-il dit aux enquêteurs, selon Mme Samri, qui n’a pas précisé les intentions de la police vis-à-vis de ce fils.

Les salles de jeux clandestines, tout comme la production et la consommation de marijuana sont interdits par la loi en Israël.

Les petits avions interdits de Rishon à Mizpe Ramon

À la lumière de la reprise des tirs de roquettes à partir de Gaza, l’Autorité des aéroports d’Israël émet une directive interdisant les petits avions et les parapentes de vol dans le ciel de Mizpe Ramon, dans le sud de Rishon Lezion, dans le nord, rapporte Ynet.

Les dirigeants politiques du Hamas sont des cibles légitimes, dit un général

Après qu’Israël a tué trois hauts responsables militaires du Hamas, le général Yoav Mordechai, responsable des activités du gouvernement en Cisjordanie et à Gaza, dit sur ​​Sky News arabe que « personne de la direction du Hamas va bénéficier de l’immunité – pas au niveau politique ni au niveau militaire », selon Ynet.

« Tous les dirigeants du Hamas sont à l’hôpital Shifa. »

Il n’y aura pas de négociations sous le tir des roquettes, ajoute-t-il.

« Nous n’avons rien contre le peuple de Gaza. Si seulement la bande de Gaza devenait Singapour; mais Meshaal et Ismael Haniyeh veulent la transformer en Somalie ».

IDF Spokesman Brig. Gen. Yoav “Polly” Mordechai (photo credit: IDF)

Yoav “Polly” Mordechai (Crédit: IDF)

Le maire de Sdérot satisfait des frappes sur le Hamas

Le maire de Sdérot, Alon Davidi, a exprimé son soutien aux frappes nocturnes qui ont tué trois commandants importants du Hamas. Il demande que l’on se montre patient envers l’armée et le gouvernement pendant ses opérations contre le Hamas.

Au lieu de tirer sur des bâtiments vides ou des champs, affirme-t-il a la Deuxième chaîne, « nous devrions garder nos munitions pour [tirer sur] ceux qui ont provoqué la détérioration de cette situation ».

« Je préfère être du côté de ceux qui obligent le Hamas à se soumettre, que du côté de ceux qui doivent se soumettre », a-t-il ajouté.

Roquettes à Sdot Negev et Eshkol, pas de blessés

Plus de détails sur la réunion Abbas-Meshaal

Alors que Mahmoud Abbas de l’Autorité palestinienne et le chef politique en exil du Hamas Khaled Meshaal tiennent une série de réunions au Qatar, le commentateur de la Deuxième chaine Ehud Yaari dit qu’il y a un certain nombre de questions que les deux dirigeants palestiniens doivent régler.

La date des élections pour le gouvernement d’unité est une question clé, comme c’est le rôle du Hamas en Cisjordanie, dit Yaari. Le rôle de l’OLP dans le nouveau gouvernement est aussi une question en suspens.

Abbas tente de convaincre Meshaal et ses hôtes qataris à accepter un cessez-le-feu avec Israël, a-t-il ajouté.

L’émir du Qatar, dont le pays est l’un des principaux parrains du Hamas, a évoqué avec ses interlocuteurs « les efforts déployés pour mettre fin à l’agression israélienne contre la Palestine sous toutes ses formes et réaliser le droit du peuple palestinien à un Etat indépendant avec Jérusalem comme capitale », selon l’agence officielle qatarie Qna.

Selon le bureau de presse du Hamas, les participants ont en outre évoqué le suivi de l’accord de réconciliation signé fin avril entre le Hamas et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), dominée par le Fatah de M. Abbas. En vertu de cet accord, les deux rivaux historiques ont formé début juin un gouvernement d’union.

Le chef de la délégation palestinienne aux négocations avec Israël sur la trêve, Azzam al-Ahmad, le responsable de l’OLP Saëb Erakat, le numéro deux du bureau politique du Hamas Moussa Abou Marzouk, et le chef des renseignements de l’Autorité palestinienne Majed Faraj étaient notammment présents à la réunion, selon l’agence officielle Wafa.

– Avec AFP

Le maire d’Ashkelon dit « pas d’école sous le feu »

Le maire d’Ashkelon Itamar Shimoni dit qu’il ne permettra pas à l’école à Ashkelon d’ouvrir ses portes si des roquettes continuent de tomber, malgré l’annonce du ministre de l’Éducation Shai Piron aujourd’hui, à savoir que l’année scolaire commence à l’échelle nationale comme prévu le 1er septembre.

Festival de Briza d’Ashkelon annulé

Après avoir été reporté à deux reprises en raison des tirs de roquettes continus à partir de Gaza, le festival de musique pop annuel d’Ashkelon Briza sera annulé, selon la Deuxième chaîne.

Les plus grands chanteurs d’Israël avaient prévu un spectacle pendant la semaine du 24 au 30 août.

Israël attaque le principal membre du Jihad islamique

Les forces aériennes attaquent un membre du Jihad islamique dans le sud de Gaza alors qu’il quittait un bâtiment à partir duquel des roquettes avaient été tirées, rapporte Ynet.

L’armée israélienne a dit qu’il a identifié un coup sur le plus ancien membre de l’organisation.

Israël cible également des terroristes dans le nord de la bande de Gaza impliqués dans des tirs de roquettes.

La saison de football sera retardée

Les deux principales ligues de football d’Israël auront leurs matchs d’ouverture repoussés en raison des tirs de roquettes à partir de Gaza.

« Nous savons que Deif était dans le bâtiment »

Bien qu’Israël ne peut pas dire encore si oui ou non le chef militaire du Hamas Mohammed Deif est toujours vivant après une frappe qui a tué sa femme, son fils et sa fille, nous savons qu’il était dans le bâtiment à ce moment-là, indique Ehud Yaari, de la Deuxième chaîne.

Il ajoute que les corps sont encore à retirer des ruines.

Khalida Jarrar interdite de séjour à Ramallah par Israël

Israël a ordonné l’expulsion d’une députée de la gauche palestinienne de Ramallah vers Jéricho, deux villes situées en Cisjordanie, a indiqué jeudi la parlementaire à l’AFP.

Khalida Jarrar, cadre du groupe terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), a expliqué que des soldats israéliens étaient entrés par la force chez elle à l’aube mercredi pour lui signifier qu’elle était interdite de séjour à Ramallah pendant six mois.

Une telle mesure est rare et il s’agirait de la première depuis le début des années 1990, dit Raji Sourani, directeur du Centre palestinien des droits de l’Homme (PCHR). Il a parlé d’une « pratique d’un autre âge et contraire au droit international ».

Selon Jarrar, le tribunal militaire israélien l’accuse de « mettre en danger la sécurité de la région ». Jarrar a dit ignorer complètement ce qu’on lui reproche exactement.

Les soldats, accompagnés de policiers, lui ont remis une carte lui spécifiant les zones de Jéricho dans lesquelles elle était autorisée à se déplacer, a-t-elle ajouté.

Jarrar a été la première députée du FPLP élue au Parlement palestinien. Elle a été en charge du dossier des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes au sein du Conseil législatif palestinien (le Parlement).

Selon le Club des prisonniers palestiniens, basé à Ramallah, une trentaine de membres du Parlement, y compris son président, Aziz Dweik, un dirigeant du Hamas, sont actuellement détenus par Israël.

– AFP et Times of Israel staff

Castro salue la position vénézuelienne

Dans son message écrit intitulé « La véritable amitié » et publié mercredi soir, Fidel Castro a raconté avoir « félicité Maduro [président du Vénézuela] pour sa solidarité envers le peuple héroïque de la bande de Gaza », une allusion à l’aide humanitaire et au soutien diplomatique de Caracas aux Gazaouis.

« Le génocide qui se produit dans la bande de Gaza » est « l’un des événements les plus dramatiques » de l’histoire, a assuré le « Comandante », désignant Israël comme « une puissance militaire nucléaire à la fois sophistiquée et irresponsable ».

– AFP

Les ministres promettent de rester toujours critiques à l’égard de l’opération à Gaza

Après que Netanyahu gronde ses ministres pour avoir publiquement critiqué sa gestion des combats dans la bande de Gaza, plusieurs ministres disent qu’ils vont continuer d’exprimer leurs opinions, dit Udi Segal de la Deuxième chaîne.

Le Hamas disposerait d’un quart de ses munitions

Le commentateur de la Deuxième chaîne, Ehud Yaari, dit que le Hamas disposerait désormais d’un quart de ses stocks de roquettes, et ne dispose que de quelques dizaines qui peuvent aller au-delà de l’enclave de Gaza.

Il rend compte également des tensions au sein du Hamas entre les factions de Gaza et le Qatar en tant que chef politique Khaled Meshaal qui a été convoqué par son hôte, mettant à mal le leadership du Hamas au Qatar.

A Gaza, Ismail Haniyeh, chef politique et sa faction sont furieux contre Meshaal pour avoir dit qu’il n’y aura pas de cessez-le-feu, et que les combats dureraient des mois, voire des années.

Khaled Meshaal (Crédit : AFP)

Khaled Meshaal (Crédit : AFP)

Pegasus Airlines annule deux vols

Le transporteur turc Pegasus Airlines annule un vol en provenance de Turquie en Israël qui doit atterrir ce soir, rapporte Ynet. La compagnie annule également un vol qui doit atterrir vendredi.

Alertes et roquettes dans le sud d’Israël

Depuis une heure, les alertes ont retenti dans les villes du Sud d’Ashdod, d’Ashkelon et de la périphérie de Gaza. Une roquette a touché Netivot, sans faire de blessés.

Une ONG demande l’extradition du cheikh du Hamas responsable de l’assassinat des 3 adolescents

Une ONG juridique israélien Shurat Hadin demande au procureur général américain Eric Holder de demander l’extradition de responsable du Hamas basé en Turquie le Cheikh Saleh al-Arouri, qui est censé être responsable de l’enlèvement et de l’assassinat des trois adolescents israéliens, dont l’un était un citoyen américain.

« Les autorités turques ne peuvent pas permettre une déclaration par un chef sénior du Hamas qui fait l’apologie du terrorisme en revendiquant la responsabilité de l’enlèvement et de l’assassinat des innocents adolescents annoncés sur le sol turc, et en même temps prétendre que la Turquie est un pays humain », écrit le fondateur de Shurat HaDin Nitsana Darshan -Leitner.

Al-Arouri, une figure religieuse du Hamas, se fait entendre sur une vidéo en disant qu’il « bénit l’action héroïque » qui a été « effectuée par les Brigades al-Qassam » – la branche armée du Hamas.

Le cheikh s’exprimait lors d’une conférence de savants musulmans en Turquie.

Pour lire l’article en lien, cliquez ici.

82 roquettes tirées sur Israël depuis minuit

Un homme grièvement blessé à Beer Sheva

Un homme qui courait pour se protéger des tirs de roquettes à Beer Sheva a été sérieusement blessé par une voiture qui l’a percuté. Les services de secours l’emmènent au centre médical Soroka.

« La capacité à moyenne portée du Hamas a été dévastée »

Eran Zinger de Radio Israël rapporte que le Hamas concentre la majeure partie de ses tirs sur les villes situées près de la frontière de Gaza – signifiant que son stock de roquettes à moyenne portée a été gravement endommagé.

Il dit aussi que l’assassinat des trois commandants supérieurs jeudi matin a été un rude coup au moral de l’organisation terroriste.

Darrell Issa : « Les États-Unis sont derrière vous »

Netanyahu rencontre jeudi un influent député républicain de la Californie, Darrell Issa.

« Le terrorisme islamique radical menace désormais le monde entier », affirme Netanyahu au début de leur rencontre.

« Il menace Israël, il menace les Etats-Unis, il menace les régimes arabes modérés, il menace l’Europe, tout le monde. Je pense que nous sommes confrontés au même réseau terroriste islamiste et nous devons nous battre ensemble. Le Hamas est l’EI, l’EI est le Hamas… Le monde libre et les démocraties doivent lutter ensemble contre ce terrorisme. C’est la seule façon dont nous allons les faire reculer, en fin de compte, c’est la seule façon dont nous allons les vaincre. Je vous souhaite la bienvenue et je tiens à remercier le fort soutien américain du président, du secrétaire d’État, des deux chambres du Congrès et du Sénat, tout le monde, le peuple américain. C’est une grande source de soutien pour Israël en ce moment. »

« Je pense que c’est un point de grande découverte qui est important que les États-Unis en coordination avec son allié le plus proche n’importe où et en particulier celui qui connaît ce domaine et qui a développé une étonnante capacité à travailler avec des partenaires difficiles », répond Issa.

« J’étais en Jordanie ; J’étais en Egypte ; et ils ont chanté beaucoup les louanges de la façon dont, dans l’intérêt commun, les choses importantes sont en cours pour traiter du fondamentalisme, qu’il s’agisse des Frères musulmans, du Hamas ou bien sûr la menace de Da’ash [nom arabe de l’Etat islamique]. Et c’est là que cette relation a l’occasion de devenir encore plus forte et plus unie et c’est votre leadership qui a contribué à faire cela. Vous savez que vous avez le soutien du Congrès et de tout le peuple américain ».

Netanyahu et Darell Issa (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

Netanyahu et Darell Issa (Crédit : Kobi Gideon/GPO/Flash90)

55 % approuvent les décisions de Netanyahu de la semaine dernière

La plupart des Israéliens approuve la façon de diriger le conflit de Netanyahu à Gaza la semaine dernière, selon un sondage de la Deuxième chaîne.

55 % ont dit qu’ils approuvaient, 33 % désapprouvaient, et 12 % n’ont pas répondu ou ne savait pas quoi répondre.

Le Premier ministre connaît également un modeste soutien pour sa critique des ministres du gouvernement. 56 % approuvent, tandis que 19 % s’y opposent.

« Kerry et Netanyahu se parlent presque tous les jours »

La Dixième chaîne rapporte que Netanyahu, le Premier ministre a déclaré hier soir lors de sa conférence de presse, parler avec le secrétaire d’Etat américain John Kerry pratiquement tous les jours.

Il dit que les États-Unis sont en train de rédiger une résolution visant à mettre fin au conflit israélo-Hamas par l’intermédiaire du Conseil de sécurité des Nations unies.

Fait remarquable, cependant, il signale que les États-Unis n’ont pas encore partagé le texte de cette résolution avec Israël.

Le même rapport cite un haut responsable israélien resté anonyme disant que le volet sur ​​les Etats-Unis concernant le blocage de la vente de missiles Hellfire à Israël « est derrière nous. »

Les Etats-Unis décrivent l’incident comme un cas de « simple bureaucratie », qui est maintenant résolu.

Poignée de mains entre John Kerry et Benjamin Netanyahu au cours du World Economic Forum à Davos en janvier 2014 (Crédit : PMO)

Poignée de mains entre John Kerry et Benjamin Netanyahu au cours du World Economic Forum à Davos en janvier 2014 (Crédit : PMO)

Roquette interceptée à Jérusalem Hills

Après que les sirènes se sont faites entendre dans la Samarie et la région de Modiin, le Dôme de fer a intercepté une roquette à Jérusalem Hills.

Les Etats-Unis disent que les tirs de roquettes de Gaza sont « inacceptables »

La porte-parole adjointe du département d’Etat Marie Harf dit au cours d’une conférence de presse de Gaza que des tirs de roquettes sont « inacceptables », et qu’ils doivent cesser.

Marie Harf (Crédit : capture d'écran YouTube)

Marie Harf (Crédit : capture d’écran YouTube)

Sondage : baisse de confiance des Israéliens envers Netanyahu

La confiance des Israéliens envers leur Premier ministre Benjamin Netanyahu a fortement baissé depuis le début de la guerre menée contre le Hamas dans la bande de Gaza, selon un sondage rendu public jeudi.

Le pourcentage de personnes qui jugent positivement l’action du Premier ministre est tombé à 53 %, alors que les Israéliens qui jugent négativement Benjamin Netanyahu atteint 33%, le reste étant sans opinion, a précisé la deuxième chaîne de télévision privée.

Il y a deux semaines le même sondage créditait le Premier ministre de 63 % d’opinion favorable et ce pourcentage avait atteint 82 % peu après le début de l’opération « bordure protectrice » lancée le 8 juillet.

Un commentateur a toutefois souligné que la côte de confiance de Benjamin Netanyahu demeure encore supérieure à celle dont il bénéficiait avant la guerre dans la bande de Gaza.

Au début du mois, un autre sondage avait indiqué qu’une majorité d’Israéliens (51 %) estime que « personne » n’a remporté la guerre entre l’Etat hébreu et le Hamas.

– AFP

Khalida Jarrar refuse un ordre d’expulsion israélien de Ramallah

Une députée de la gauche palestinienne du groupe terroriste Front populaire de libération de la Palestine, interdite de séjour par Israël à Ramallah a indiqué jeudi qu’elle refusait de partir et a entamé un sit-in avec d’autres parlementaires au siège du Conseil législatif (parlement palestinien) dans cette ville de Cisjordanie.

« Je ne respecterai pas cet ordre d’expulsion car c’est mon droit de vouloir rester dans mon lieu de résidence », a-t-elle dit, en ajoutant avoir contacté ses avocats pour suivre l’affaire.

Accompagnée par plusieurs membres du Parlement palestinien, des personnalités politiques et des membres d’associations de défense des droits de l’Homme, Jarrar a installé une tente au siège du CLP où elle compte observer un sit-in pour protester contre cette mesure.

– AFP

Le Hamas revendique le tir de roquette près de Modiin

L’aile militaire du Hamas affirme avoir tiré une roquette M-75 vers Modiin, rapporte Ynet. La roquette a été interceptée par le système anti-missile du Dôme de fer.

« Le Hamas fait des erreurs alors que ses commandants ont été tués »

Le Hamas « ne sait pas s’il a un commandant », dit une source de la sécurité israélienne, citée par la Dixième chaîne. Il dit aussi que le Hamas a fait des erreurs récemment alors que le moral est en baisse et que la chaîne de commandement est endommagée. La mort des trois commandants supérieurs à Rafah a pris l’organisation par surprise, dit-il.

Que Mohammed Deif a été tué cette semaine ou non, a dit la source, il n’est pas dans les commandes d’émission et est, pour le moment du moins, hors de la lutte.

Galloway : « Je défendrai toujours le boycott total d’Israël »

Le député britannique anti-Israël George Galloway tweete une série de messages sur son interrogatoire par la police britannique, après avoir appelé la ville de Bradford à devenir une « zone exempte d’Israël ».

Sur un ton de défi, arguant qu’il n’est pas un anti-sémite, mais qu’il s’opposera toujours à « l’apartheid sioniste »
d’Israël.

George Galloway (Crédit : capture d'écran YouTube)

George Galloway (Crédit : capture d’écran YouTube)

Lady Gaga insiste pour se produire en Israël comme prévu

Bien que les organisateurs israéliens du concert de Lady Gaga à Tel Aviv, qui était programmé le 13 septembre prochain, ont essayé de repousser son spectacle à octobre ou au printemps prochain, les représentants de la chanteuse ont l’intention de maintenir le concert à ​​sa date initiale, rapporte le site de nouvelles Mako.

La chanteuse Lady Gaga en répétition pour les Music Video Awards - 2009 (Crédit : teyuh/Wikimedia commons/cc-by-2.0)

La chanteuse Lady Gaga en répétition pour les Music Video Awards – 2009 (Crédit : teyuh/Wikimedia commons/cc-by-2.0)

Le Hamas célèbre le report de la saison de football israélien

Après que son organisation souffre d’un sévère coup jeudi, le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri trouve une « lueur d’espoir », disant que la décision de repousser le début de la saison de football d’Israël « est une preuve de l’échec de Netanyahu pour assurer la sécurité des Israéliens, et est la preuve que ‘la résistance’ dirige leur vie, et que la politique d’assassinats est inefficace. »

Des détails relatifs aux efforts de résolution européens émergent

Plus de détails concernant l’effort conjoint de l’Allemagne, de la France et du Royaume-Uni à propos de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU de mettre fin aux combats.

Les pays ont fait circuler un document intitulé « Éléments » aux diplomates, soulignant les points clés de l’éventuelle résolution, rapporte Haaretz.

Les principales caractéristiques comprennent le contrôle de la bande de Gaza par l’AP, une interdiction des ventes d’armes illicites, la reconstruction de la bande de Gaza sous contrôle international, et le redémarrage des pourparlers de paix sur la base des lignes de 1967.

Le document recommande la réouverture complète des postes frontaliers, et la levée du blocus sur la bande de Gaza.

Des diplomates israéliens ont été informés du document, mais n’en ont pas reçus une copie eux-mêmes. Ils en ont finalement pu en obtenir une.

La résolution condamne « toutes les violences et les hostilités dirigées contre des civils, ainsi que les attaques aveugles qui ont fait des victimes civiles, et tous les actes de terrorisme. »

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit à l'ONU le 22 juillet 2014 à New York City. (Crédit : Kena Betancur / Getty Images / AFP)

Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit à l’ONU le 22 juillet 2014 à New York City. (Crédit : Kena Betancur / Getty Images / AFP)

Une source dit que les assassinats ciblés sont faits différemment maintenant

Un haut officier de l’armée de l’air confie au reporter militaire-vétéran Carmela Menashe de Radio Israël qu’il y a eu des changements significatifs dans la façon dont les assassinats ciblés sont approuvés et mis en œuvre.

La source affirme que les liens et la communication entre les agents de renseignement et ceux qui tirent sur la gâchette sont beaucoup plus proches, et le processus d’approbation est plus rapide.

Il ajoute que de nombreuses frappes ont été annulées lors de l’opération Bordure protectrice, car le renseignement des services est trop insuffisant ou la peur de nuire aux civils jugée trop importante.

L’officier dit que plusieurs bombes de 2-3 tonnes ont été tirés sur la maison à Rafah, frappe dans laquelle trois hauts commandants du Hamas ont été tués, afin de s’assurer qu’ils n’en réchappent pas.

Les bombes étaient appropriées pour s’assurer que la mission a été effectuée sans toucher les bâtiments voisins, ajoute-il.

 Des palestiniens portent le corps de l'un des trois commandants du Hamas lors de leur enterrement dans le sud de la bande de Gaza à Rafah, le 21 août, 2014 (Crédit : AFP Photo / Mahmud Hams)


Des palestiniens portent le corps de l’un des trois commandants du Hamas lors de leur enterrement dans le sud de la bande de Gaza à Rafah, le 21 août, 2014 (Crédit : AFP Photo / Mahmud Hams)

Le Dôme de fer a intercepté des roquettes sur Ashdod et Ashkelon

« La différence entre l’EI et le Hamas, c’est la tactique »

Le colonel Richard Kemp, ancien commandant des troupes britanniques en Afghanistan qui a été franc dans son soutien de la tactique militaire d’Israël, a écrit un article aujourd’hui dans le journal britannique The Jewish Chronicle faisant valoir que l’Occident ne reconnaît pas la vraie nature du Hamas.

« Peu de gens semblent être en mesure de comprendre que la philosophie même extrémiste qui anime les barbares qui sont subjugués, en constante expansion en Irak et en Syrie, et qui menacent la Jordanie et le Liban, anime également le Hamas », écrit-il.

« La différence n’est pas dans la profondeur du fanatisme religieux ni dans la mesure de la soif de sang, ce n’est que dans des tactiques actuelles.

« Par conséquent, les mêmes dirigeants politiques, les commentateurs et les groupes de droits de l’homme qui exigent quelque chose doit être fait pour lutter contre les excès horribles de l’État islamique qui favorisent son équivalent dans la bande de Gaza. Ce que les gouvernements occidentaux ne peuvent pas voir, de nombreux gouvernements au Moyen-Orient, des pays comme l’Egypte, l’Arabie saoudite et la Jordanie comprennent que le Hamas et tout ce qu’il représente est une menace non seulement pour Israël mais aussi pour eux. »

« Tandis que le Hamas continue de violer des cessez-le-feu en lançant des roquettes sur la population civile israélienne, le gouvernement israélien continuera de répondre par la force militaire. Il n’a pas le choix – de défendre son peuple et son territoire est une obligation inaliénable de tout gouvernement. Lorsque des civils meurent à la suite [de ces opérations], les dirigeants du monde devraient demander des comptes au Hamas, le groupe qui a provoqué et voulu ces décès, plutôt que d’intensifier instinctivement une pression mal jugée sur Israël. »

Richard Kemp (Crédit : TOI Staff)

Richard Kemp (Crédit : TOI Staff)

Deux personnes auraient été tuées par une attaque aérienne sur Rafah

Des sources palestiniennes rapportent que deux hommes ont été tués par un raid aérien israélien alors qu’ils circulaient à moto à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, rapporte la radio israélienne.

Les deux décès portent le nombre total de Palestiniens tués aujourd’hui à 29.

Meshaal aurait contacté Deif avant le raid israélien

Le chef politique du Hamas en exil Khaled Meshaal aurait rompu le protocole en contactant directement le chef de l’aile militaire à Gaza Mohammed Deif pour discuter d’un cessez-le-feu avec Israël, un appel qui a été intercepté par le renseignement israélien, rapporte la Dixième chaîne, citant des rapports des médias libanais.

Peu de temps après le contact, Israël a autorisé la frappe mercredi sur la résidence de Deif, dans laquelle plusieurs personnes ont été tuées, y compris des membres de la famille de Deif, indique le rapport.

Il n’a pas encore été confirmé si Deif a été tué au cours de la frappe.

Selon des sources palestiniennes citées par les médias libanais, Meshaal a subi des pressions pour accepter la proposition de cessez-le-feu égyptienne, mais a souhaité consulter directement Deif – transgressant les protocoles de confidentialité établis par le Hamas.

Hamas : Israël va payer « le prix fort »

Ismael Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas à Gaza, publie une déclaration promettant qu’Israël va payer un lourd tribut en représailles à l’élimination des trois principaux membres de l’aile militaire de l’organisation.

« Le chemin est long, et les combattants des Brigades al-Qassam feront payer à l’ennemi un lourd tribut. Les crimes de l’ennemi ne font que renforcer le respect de nos exigences d’un arrêt de l’agression, la levée du siège et une vie de
liberté », a écrit Haniyeh.

Ismael Haniyeh (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)

Ismael Haniyeh (Crédit : Abd Rahim Khatib/Flash90)