Le président israélien Reuven Rivlin a promis mardi de lutter contre les attaques d’églises, dont plusieurs ont été récemment incendiées, lors d’une visite historique au patriarcat orthodoxe situé dans la partie orientale de Jérusalem.

Le patriarche grec Theophilos III de Jérusalem a reçu le président israélien dans la Vieille Ville de Jérusalem, ainsi que le patriarche latin de Jérusalem Fouad Twal, deux jours après la Pâques orthodoxe.

C’est la première fois en 30 ans qu’un président israélien se rend au patriarcat, selon les services de M. Rivlin.

« Nous ne pouvons pas tolérer des crimes haineux contre des hommes de foi ou des établissements religieux », a assuré M. Rivlin.

« Attaquer vos lieux saints, c’est comme attaquer nos lieux saints et la loi israélienne doit s’appliquer en conséquence contre ces crimes », a-t-il ajouté, selon un communiqué de son bureau.

Fin février, un bâtiment appartenant à l’Eglise grecque-orthodoxe a été visé par un incendie et des actes de vandalisme apparemment commis par des extrémistes juifs près de la Vieille Ville de Jérusalem.

Cette attaque faisait suite à plusieurs autres incendies et tags contre des églises et des mosquées en Cisjordanie, également attribuées à des extrémistes juifs.

Mgr Twal est, lui, revenu sur les exactions dont sont victimes les chrétiens au Moyen-Orient, notamment de la part des djihadistes qui sévissent en Syrie et en Irak et a dénoncé « un silence embarrassé quand il s’agit de chrétiens crucifiés, décapités, lapidés et tués dans plusieurs pays ».

« Nous condamnons les persécutions des chrétiens, de la même façon que nous condamnons l’antisémitisme comme un crime, de même que l’islamophobie », a-t-il ajouté.