MONTRÉAL – Les dirigeants juifs de Montréal et de France se sont réunis pour discuter des moyens mis en place par leurs villes pour lutter contre la marée montante de l’antisémitisme dans le monde et contre la radicalisation islamiste.
La réunion de jeudi est survenue un jour avant l’attaque islamiste dans les locaux d’une usine près de Lyon : le corps décapité d’un homme a été trouvé et l’auteur présumé de l’attaque a été arrêté tandis qu’il brandissait un drapeau de l’État islamique. La réunion a été organisée à la suite des attaques terroristes, en janvier dernier, du supermarché casher Hyper Casher et de Charlie Hebdo.

Les dirigeants juifs se sont réunis pendant deux heures dans la ville de Montréal. Des responsables du CRIF et du B’nai Brith France ont participé aux discussions aux côtés de membres de la représentation locale du Centre des Affaires juives et israéliennes et du député juif Irwin Cotler.

Une des possibilités envisagées à Montréal est la mise en place d’une unité de police consacrée aux crimes racistes et fanatiques.

La réunion faisait suite à un voyage en France du maire de Montréal, Denis Coderre, après l’attaque contre Charlie Hebdo.

Plus tôt ce mois-ci, Coderre a également convoqué une réunion de 23 maires du monde entier pour chercher un moyen de lutter contre la radicalisation.