L’État de New York diffuse une liste des sociétés étrangères qui soutiennent le BDS
Rechercher

L’État de New York diffuse une liste des sociétés étrangères qui soutiennent le BDS

Danske Bank, FreedomCall UK et Vitens NV figurent sur la liste, mais aucune entreprise américaine n'y est citée

Le gouverneur Andrew M. Cuomo signe un ordre exécutif qui impose le désinvestissement des fonds publiques des entreprises qui soutiennent l mouvement BDS, au Harvard Club de New York City, le 5 juin 2016. (Crédit : Kevin P. Coughlin/Office of Governor Andrew M. Cuomo)
Le gouverneur Andrew M. Cuomo signe un ordre exécutif qui impose le désinvestissement des fonds publiques des entreprises qui soutiennent l mouvement BDS, au Harvard Club de New York City, le 5 juin 2016. (Crédit : Kevin P. Coughlin/Office of Governor Andrew M. Cuomo)

L’État de New York a publié une liste de 13 entreprises étrangères qui soutiennent le mouvement anti-Israël Boycott, Désinvestissement, Sanctions, plus connu sous son acronyme BDS.

La liste est éditée sur un papier à en-tête du Bureau des Services généraux, datée du 2 décembre. Le New York Post est le premier à l’avoir relayée.

Les sociétés Danske Bank, FreedomCall UK et Vitens NV figurent sur la liste.

Le Post a souligné qu’aucune entreprise américaine n’y figure, citant les dirigeants, qui ont également affirmé au journal qu’ils ne pensent pas qu’une agence étatique ait eu affaire avec le mouvement.

En juin, le gouverneur Andrew Cuomo a signé un ordre exécutif contre le BDS quelques heures avant le lancement de la parade annuelle Celebrate Israel, qui se déroule à New York.

Cet ordre impose aux agences étatiques de se dissocier des sociétés et des organisations qui sont de mèche avec le mouvement BDS.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...