Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a indiqué jeudi qu’il s’exprimait au nom d’une région entière qui se trouve menacée par un Iran malveillant, et que cette menace est en train de rapprocher les Israéliens et ses voisins arabes.

Netanyahu a expliqué à Sean Hannity de Fow News que même s’il est celui qui s’est dans le passé exprimé le plus ouvertement contre l’accord sur le nucléaire passé avec l’Iran, les nations arabes – dont l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis – tiennent les mêmes propos hors de la scène publique.

« Les pays arabes chuchotent les choses dans l’ombre, ils ne le diront pas en public », a-t-il expliqué. « D’une certaine manière, j’ai parlé au nom de tous dans la région ».

“L’Iran est devenu plus agressif, plus implacable, il parraine toujours plus le terrorisme”, a indiqué Netanyahu, en voyage aux Etats Unis, à Hannity.

« Avec toujours plus d’argent. Et les gens disent ‘attendez, un tigre qui rugit, si on ne l’arrête pas, il nous dévorera tous », a-t-il ajouté.

Netanyahu a salué l’ancien président américain Barack Obama pour son soutien d’Israël mais il a précisé être heureux d’avoir un nouveau président à la Maison Blanche qui décèle, avec Israël et les autres pays arabes, les dangers représentés par un Iran qui se doterait du nucléaire.

« C’est dangereux pour l’Amérique, c’est dangereux pour Israël, c’est dangereux pour les Arabes », a-t-il dit. « Tout le monde le comprend maintenant. Et un président américain le comprend aussi dorénavant. Et nous parlons de ce que nous devons faire face à cette menace commune ».

Lors d’une conférence de presse conjointe organisée mercredi, le président Donald Trump a évoqué son objectif visant à empêcher l’Iran de réaliser ses ambitions nucléaires.

« L’un des pires accords que je n’ai jamais vu, c’est l’accord qui a été passé avec l’Iran », a commenté Trump.

« Mon administration a d’ores et déjà imposé de nouvelles sanctions à l’Iran et je ferai davantage pour empêcher l’Iran de ne jamais développer – je veux dire jamais – une arme nucléaire ».

Le Premier ministre a évoqué le changement de la relation entretenue par un Israël et ses pays voisins. Changement qui résulte, selon lui, d’une inquiétude partagée sur la croissance de l’Islam radical.

« Je pense qu’il y a un changement, et ce changement arrive en raison de l’expansion de l’Islam radical. L’Islam radical a deux sources », a expliqué Netanyahu.

« L’une est les sunnites radicaux dirigés par l’EI et avant cela, par al-Qaida, et l’autre, ce sont les chiites extrémistes avec l’Iran à leur tête. Les pays arabes sont menacés par les deux”, a-t-il ajouté.

“Et lorsqu’ils regardent autour d’eux, ils se demandent : ‘Qui va nous aider contre ces menaces jumelles ?’ Et ils disent : ‘Il y a un pays dans la région qui est puissant, qui est déterminé, qui est résolu à lutter contre cet ennemi commun, et c’est Israël’. Alors ils ne nous considèrent plus comme un ennemi mais, de plus en plus, comme un allié contre cette menace commune », a-t-il poursuivi.

Lors de la conférence de presse de mercredi, Netanyahu a indiqué que le plus grand espoir pour un accord de paix palestinien résidait dans le cadre d’un consensus régional.

« Je pense qu’une formidable opportunité de paix proviendra d’une approche régionale, en impliquant nos nouveaux partenaires arabes dans la poursuite de la paix au sens large, et de la paix avec les Palestiniens », a-t-il dit.

Trump a reconnu qu’il s’agissait d’une approche qu’ils exploraient ensemble.

En plus du danger représenté par l’islam radical, le Premier ministre a expliqué que d’autres pays du Moyen Orient s’inquiétaient de savoir si l’Iran serait doté de l’arme nucléaire dans dix ans.

« L’accord dit essentiellement cela – il dit ‘Pas de bombe aujourd’hui, 100 bombes demain, dans dix ans », a rappelé Netanyahu. « Et l’Iran ne change pas son attitude… Nous sommes tous la proie de ce régime islamique militant qui se dotera d’armements nucléaires et de missiles balistiques. Et vous serez à leur portée ».

Netanyahu a mis un terme à l’entretien en disant que l’Iran représente également une menace évidente pour les Etats Unis.

L’Iran a « tué des Américains partout », a-t-il constaté.

« Ce pays parraine le terrorisme contre les Américains dans le monde entier ? Et maintenant ils vont construire des ICBM? Des missiles balistiques intercontinentaux qui peuvent atteindre les Etats Unis ? Et ils ont les têtes nucléaires multiples qui permettent cela ? C’est horrible. C’est dangereux pour l’Amérique, dangereux pour Israël, dangereux pour les Arabes”, a-t-il conclu.