Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui assistait à la cérémonie marquant la fin du cours des pilotes de l’armée de l’air israélienne sur la base aérienne Hatzerim, a déclaré que la relation entre Israël et les Etats-Unis était forte, malgré des désaccords sur certains sujets.

« Je suis reconnaissant envers le peuple américain, le Congrès et le gouvernement américain pour l’aide militaire à Israël, notamment les deux F-35 que nous avons reçu », a-t-il déclaré, cité par Walla.

« L’alliance entre nos pays est forte, même quand nous avons des désaccords. J’attends avec impatience de travailler avec la nouvelle administration pour renforcer encore la sécurité de nos deux pays », a déclaré Netanyahu. La veille, il avait fustigé le secrétaire d’Etat américain John Kerry pour ce qu’il avait appelé un discours « biaisé » sur le processus de paix au Moyen Orient.

Le Premier ministre a ajouté qu’Israël était un bastion de stabilité au Moyen Orient, où se déroulent des guerres bien plus dévastatrices que le conflit israélo-palestinien.

« Une vue aérienne montre clairement le niveau de destruction des pays et des villes, le massacre de masse des innocents », a déclaré Netanyahu en faisant probablement référence à la Syrie, selon Ynet.

Un petit garçon syrien est assis avec les objets qu'il a récupéré des ruines de sa maison, dans le quartier Al-Arkoub d'Alep, après une opération des forces pro-régime pour reprendre la ville au rebelles, le 17 décembre 2016. (Crédit : Youssef Karwashan/AFP)

Un petit garçon syrien est assis avec les objets qu’il a récupéré des ruines de sa maison, dans le quartier Al-Arkoub d’Alep, après une opération des forces pro-régime pour reprendre la ville au rebelles, le 17 décembre 2016. (Crédit : Youssef Karwashan/AFP)

« Avec tous le respect dû à ceux qui parlent de cœur du conflit au Moyen Orient, ceci [la guerre civile syrienne] est la plus grande et la plus authentique catastrophe qui touche la région, pas notre conflit avec les Palestiniens, qui est relativement marginal. Plusieurs mois de combats en Syrie, au Yémen et au Soudan ont tué plus de personnes qu’une centaine d’années de conflit ici », a déclaré le Premier ministre.

Il a ajouté qu’ « Israël est une ancre de stabilité et de sécurité dans la région, il est une force empêchant une avalanche supplémentaire, et beaucoup de personnes dans le monde, et bien sûr aux Etats-Unis, comprennent cela. »