MOSCOU (JTA) – Le président russe Vladimir Poutine a remercié des grands rabbins d’Israël et d’Europe pour leur aide dans la lutte de la Russie contre la renaissance du nazisme.

Poutine a fait cette déclaration mercredi lors d’une réunion dans la capitale russe, en présence de plus d’une douzaine de rabbins de premier plan, y compris Berel Lazar, un grand rabbin de Moscou, et Yitzhak Yossef et Israël Meir Lau, Grands Rabbins séfarade et ashkénaze d’Israël.

« La renaissance des idéaux nazis est particulièrement préoccupante », a déclaré Poutine devant la délégation de rabbins, qui comprenait également Binyominn Jacobs, le rabbin des Pays-Bas, et David Moshe Lieberman d’Anvers.

« Je tiens à remercier la communauté juive, et les organisations non gouvernementales qui sont à la fois actives et courageuses ; nous voyons dans le monde d’aujourd’hui une lutte sans compromis menée contre toutes les manifestations de l’idéologie nazie et toute tentative de la faire revivre », a déclaré Poutine.

Dans le passé, Poutine avait appelé les dirigeants de la révolution qui a renversé le régime de l’ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch des « nazis » et des « néonazis », et évoqué leur antisémitisme pour justifier les actions de la Russie en Ukraine depuis mars, lorsqu’il a annexé la Crimée à son voisin occidental.

Beaucoup de dirigeants juifs ukrainiens et des membres du gouvernement du pays avaient rejeté ces affirmations, sous le prétexte que de telles accusations d’antisémitisme étaient proférées à des fins politiques.

Poutine s’est également prononcé contre les négationnistes, les qualifiant de gens « non seulement stupides, mais aussi sans vergogne ». Il a ajouté : « Malheureusement, tout comme il y a 70 ans, cette effronterie arrive souvent à ses fins. Après tout, [Joseph] Goebbels avait dit : « Plus le mensonge est improbable, plus vite les gens y croient. » Et ça a marché ; c’était un homme de talent », a déclaré Poutine en référence à la chef de la propagande de l’Allemagne nazie.

La réunion de mercredi s’est tenue en amont d’une commémoration de l’Holocauste prévue pour jeudi dans la ville de Crimée, à Sébastopol, organisée par la communauté juive locale en hommage aux plus de 4 000 Juifs tués par les troupes allemandes en juillet 1942.