Un parti protestataire de femmes ultra-orthodoxes, a été dévoilé lundi et devrait participer aux élections du 17 mars.

Le parti, nommé « Bezchutan » (Par leur mérite), a été lancé en signe de protestation contre les partis ultra-orthodoxes exclusivement masculins, Shas et Yahadout HaTorah.

Sur la liste du parti figure la militante Ruth Colian ; Noah Erez, employée au Bureau du procureur de l’État et Keren Mozen, une étudiante en commerce de 21 ans.

« Après des années à regarder des femmes de talent être mises de côté et ne pas être nommées [à des postes] car elles sont des femmes, nous avons décidé d’arrêter de regarder [le spectacle] depuis les coulisses. Notre conscience ne nous permettra pas de continuer à garder le silence, de continuer nos vies comme si cela n’avait rien à voir avec nous, et de croire que quelqu’un d’autre va finir le travail », a déclaré, lundi, Ruth Colian lors d’une conférence de presse (d’après le site en hébreu NRG).

La chef du parti a dit que si les partis ultra-orthodoxes acceptent d’inclure des candidates sur leurs listes, elles renonceront à leur campagne, a rapporté la radio israélienne.

L’on ne sait pas à quel moment « Bezchutan » a été enregistré comme parti pouvant concourir pour la Knesset, puisque la date limite pour créer un nouveau parti remonte à plusieurs semaines.

Colian a été par le passé vaguement affiliée à Shas, mais après que ce parti a refusé de la présenter aux élections municipales en 2013, elle a fait appel devant la Haute Cour – sans succès – pour couper le financement des partis politiques qui discriminent les femmes.

Elle a également poursuivi le parti Shas pour avoir distribué, sans sa permission, un CD d’une chanson qu’elle avait écrite sur la mort du chef spirituel de Shas Ovadia Yossef.

Cette mère de quatre enfants, âgée de 33 ans, est aussi une ardente protectrice des droits des animaux, ayant manifesté contre l’entreprise de produits laitiers Tnouva accusée de maltraiter les vaches.

Elle a également appelé l’autorité de casheroute du rabbin Shlomo Mahpud à retirer les certificats délivrés aux sociétés qui maltraitent les animaux.

Bezchutan n’est pas lié à une campagne menée par des femmes ultra-orthodoxes de boycotter les élections si aucune candidate ne figure sur listes des partis ultra-orthodoxes. Les activistes du «Pas de représentation, pas de vote » ont déclaré qu’elles continueraient à faire pression sur les partis ultra-orthodoxes pour qu’ils intègrent des femmes.

Aucune femme n’a jamais concouru sur les listes des partis ultra-orthodoxes, mais Tzvia Greenfeld était candidate en 2008 sur la liste du parti Meretz, devenant la première députée ultra-orthodoxe siégeant à la Knesset.