Une chanson appelant les Palestiniens à écraser et tuer des Israéliens pour la gloire de la mosquée Al-Aqsa est devenue un hit sur les médias sociaux, rapporte le Palestinian Media Watch [institut de veille des médias palestiniens], avec près d’un demi-million de vues sur YouTube et Facebook.

La chanson, de Muhammad Abu Al-Kayed et d’Anas Jaradat, appelle à défendre Al-Aqsa et encourage les Palestiniens à « détruire, anéantir, exploser ».

« Ecrase le colon, écrase le colon, » gloussent les chanteurs à plusieurs reprises tandis que des dessins d’attaques de voitures utilisées comme armes apparaissent sur le clip, accompagnées d’images de scènes des récentes attaques terroristes à Jérusalem et des violentes manifestations palestiniennes.

Selon une strophe : « Le peuple tout entier attend un héros prêt à se battre avec les armes ; il a commencé à se battre avec une voiture, les écrasant comme des lapins ».

Et une autre : « Attendez-les à l’intersection ; laissez le colon se noyer dans du sang rouge ; terrorisez-les, votre cœur est fort ; Attention : ne montrez pas de compassion ».

La chanson fait l’éloge de plusieurs terroristes qui ont perpétré les récents attentats, y compris Abdelrahman al-Shaludi, qui a assassiné le 22 octobre un bébé et une jeune femme à une station de tramway de Jérusalem – « Il l’a fait pour son pays avec ses moyens limités » ; Ibrahim al-Akary, qui, le 5 novembre a tué deux personnes dans une attaque similaire – « Al-Akary, que ton [âme] soit bénie » ; Mutaz Hijazi, qui, le 29 octobre a tenté d’assassiner le militant de droite pour l’autorisation de la prière juive sur le mont du Temple Rabbi Yehuda Glick devant le centre Menachem Begin – « Le paradis attend Mutaz. »

Les trois hommes ont été tués suite aux attaques.

D’autres photos portent le slogan « L’Intifada automobile – Da’es », jeu de mots en arabe entre « écraser » Da’es, et le nom arabe de l’Etat islamique, Daesh, qui a pris le contrôle d’une grande partie de la Syrie et de l’Irak.