Un nuage de poussière chaud s’est abattu sur Israël dimanche, causant d’importants niveaux de pollution de l’air et des perturbations du trafic aérien intérieur.

Le ciel est devenu poussiéreux à la mi-journée alors que des particules de sable s’y sont répandues. Ces particules proviennent du climat chaud et sec de l’Afrique du Nord et sont portées par les vents jusqu’à la région, limitant ainsi la visibilité.

« De hautes concentrations de pollution de l’air, au-dessus des standards de la qualité de l’air, » sont prévues. Cela a suscité un « problème de santé publique… il est donc recommandé que les personnes vulnérables – dont les personnes ayant des problèmes cardiaques et/ou pulmonaires, les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes – évitent toute activité physique intense, » a indiqué le Dr Levona Cordoba dans un communiqué du ministère de la Protection environnementale.

L’Autorité des aéroports a annoncé que le petit aéroport de Sde Dov, situé près de Tel Aviv, serait fermé aux atterrissements. Les compagnies Arkia et Israir ont annoncé qu’elles transféraient tous leurs vols intérieurs vers l’aéroport international de Ben Gurion en raison des conditions météorologiques.

Les vols internationaux entrant et sortant de Ben Gurion n’ont pas été perturbés.

Alors que la température va se rafraîchir lundi, les conditions météorologiques se poursuivront jusque mardi. Ces conditions peuvent entraîner des pluies sporadiques et des inondations soudaines dans les zones de basse altitude.

Le service météorologique israélien prévoit une amplification des vents, du brouillard et des risques de pluie dans la nuit de dimanche.

La température baissera peu à peu jusqu’à mardi. Un avertissement d’inondations soudaines a été diffusé dans les zones situées en basse altitude pour la soirée de dimanche et lundi.

Les températures devaient atteindre les 30°C à Tel Aviv, 27°C à Jérusalem, 32°C à Beer Sheva et 30°C à Eilat.