Rechercher

10 000 immigrants russophones sont arrivés en Israël depuis le début de la guerre

Des dizaines de milliers de personnes sont encore attendues selon une estimation des responsables israéliens

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Sasha Zlobjn, la 10 000e personne à immigrer en Israël depuis que la Russie a envahi son Ukraine natale, se tient à l'aéroport Ben Gourion peu après son atterrissage, le 28 mars 2022. (Crédit : Ministère de l'Immigration et de l'Intégration)
Sasha Zlobjn, la 10 000e personne à immigrer en Israël depuis que la Russie a envahi son Ukraine natale, se tient à l'aéroport Ben Gourion peu après son atterrissage, le 28 mars 2022. (Crédit : Ministère de l'Immigration et de l'Intégration)

Sasha Zlobjn de Kharkiv, en Ukraine, a été, ce lundi, la 10 000e personne à immigrer en Israël depuis l’ex-Union soviétique depuis que la Russie a envahi l’Ukraine le mois dernier, selon le ministère de l’Immigration et de l’Intégration.

Zlobjn est arrivé en Israël avec ses grands-parents plus tôt dans la journée sur un vol avec des dizaines d’autres réfugiés ukrainiens, fuyant l’horreur de leur pays.

« J’ai fui Kharkiv avec ma grand-mère et mon grand-père, mais malheureusement mes parents sont restés là-bas. Ce fut un voyage épuisant qui s’est terminé par ce bel accueil », a déclaré Zlobjn aux responsables de l’immigration, selon le ministère.

Plus des deux tiers des 10 000 personnes qui ont immigré en Israël au cours du mois dernier sont venues d’Ukraine, selon le ministère. Les autres viennent de Russie et de Biélorussie. Alors que le gouvernement considère tous ces immigrants de l’ex-Union soviétique comme fuyant les crises humanitaires – la guerre en Ukraine et la répression accrue en Russie et en Biélorussie – le ministère a décidé de les regrouper tous en un seul groupe à des fins statistiques.

La ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, a salué la vague massive de migration en provenance d’Ukraine, mais reconnaît qu’elle est motivée par des « circonstances difficiles ».

« L’État d’Israël voit cela comme un moment difficile, et il y a un grand mobilisation nationale et gouvernementale dans l’absorption des immigrants », a déclaré Tamano-Shata.

Les responsables israéliens ont estimé que des dizaines de milliers de personnes d’Ukraine, de Russie et de Biélorussie immigreront en Israël dans les semaines et les mois à venir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...