Rechercher

18e Regards sur le cinéma israélien à Marseille, entre nouveautés et films cultes

D'Uri Zohar à Yaelle Kiddam, le film israélien ne cesse de conquérir un public de plus en plus important en France

Extrait de "Les yeux plus gros que le ventre" d'Uri Zohar, diffusé au Festival du film de Marseille (Crédit: capture d'écran Dailymotion)
Extrait de "Les yeux plus gros que le ventre" d'Uri Zohar, diffusé au Festival du film de Marseille (Crédit: capture d'écran Dailymotion)

Il reste quelques jours pour profiter du Festival du film de Marseille qui se termine mardi 20 juin, dont la programmation mêle nouveautés et films cultes.

Car devant « l’intérêt que suscite la production israélienne » un peu partout en France, certains distributeurs ressortent, « en version restaurée et remastérisée, des œuvres plus anciennes telles que les trois films d’Uri Zohar, tête de proue de la nouvelle vague israélienne ou du rare ‘Description d’un combat’ de Chris Marker que nous montrerons avec bonheur », explique Xavier Nataf, directeur du Festival, dont le parrain est cette année Radu Mihailenau.

Au programme Uri Zohar donc, dont seront projetés « Les yeux plus gros que le ventre », « Trois jours et un enfant » et les « Les voyeurs », et « Description d’un combat » de Chris Marker.

Lundi 19 juin, au cinéma Le César, seront projetés « Moutain » de Yaelle Kayam, « Tikkoun » de Avishai Sivan, et « Description d’un combat » de Chris Marker.

L’ensemble du programme est disponible ICI.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...