19 croix gammées taguées sur un centre juif de Virginie
Rechercher

19 croix gammées taguées sur un centre juif de Virginie

Pour le sénateur Tim Kaine, cet incident s'inscrit dans "l'insidieuse recrudescence d'actions haineuses et de l'antisémitisme" ; c'est la seconde fois que le site est ciblé

Des croix gammées peintes sur la façade d'un centre communautaire de Fairfax, en Virginie, le 6 octobre 2018. (Crédit : capture d'écran Twitter)
Des croix gammées peintes sur la façade d'un centre communautaire de Fairfax, en Virginie, le 6 octobre 2018. (Crédit : capture d'écran Twitter)

La police de Virgine a ouvert une enquête samedi suite à un crime de haine présumé qui a ciblé le centre communautaire juif de Fairfax, où 19 croix gammées ont été taguées sur la façade d’un bâtiment.

Les autorités locales ont diffusé des images des caméras de surveillance, qui montrent l’arrivée d’un suspect sur les lieux. On le voit en train de dégrader le centre communautaire vers 4h30 du matin, samedi.

Le personnel du bâtiment a remarqué les dégâts à son arrivée, à 7h du matin, a indiqué David Yaffe, directeur exécutif du centre aux médias locaux.

« Comme nombre d’entre nous le reconnaissent, ces actes ne reconnaissent pas la communauté autour du J ni la communauté de Virginie du nord », ont déclaré les dirigeants du centre communautaire dans un communiqué.

« Le J dans son ensemble, et notamment à travers les efforts de notre Commission pour une Communauté Juste, continuera à agir comme une force positive aussi bien dans les communautés juives qu’en dehors de celles-ci. »

Le sénateur de Virginie Tim Kaine a déclaré que cet incident s’inscrivait dans « l’insidieuse recrudescence d’actions haineuses et de l’antisémitisme ».

« Nous devons y répondre avec des condamnations vives et une abondance d’amour et d’unité. Nous ne pouvons pas laisser la haine s’envenimer », a-t-il tweeté.

Ce même centre communautaire de Fairfax a été la cible de graffitis antisémites en avril 2017.

« Hitler avait raison », croix gammées et le symbole nazi « SS » ont été tagués à l’extérieur du bâtiment JCC. De plus, les phrases « Défendez l’Amérique ; Pas de musulmans », avaient été taguées sur la porte d’une ‘église. Les mots « Jésus ne connaît pas de traîtres » ont été écrits sur le calendrier de la Semaine sainte de l’église et un panneau indiquant « Dites NON à la bigoterie anti-musulmane » a été enlevé.

Dylan Mahone, 20 ans, avait été arrêté à la suite de cet incident et inculpé de quatre chefs d’accusation de destruction de biens, d’avoir inscrit une croix gammée sur un site religieux dans l’intention d’intimider, de deux chefs d’accusation de port de masque en public dans l’intention de dissimuler son identité, et d’avoir publié des affiches racistes sur le campus de son université.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...