Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

2 personnes tuées par un tir de roquette du Hamas alors que l’armée cible un « nid de terroristes » à Gaza

L'armée affirme avoir tué le ministre de l'Économie du Hamas et un autre haut responsable du groupe terroriste ; 4 terroristes sont abattus par l'armée le long de la plage de Zikim

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens près des scènes de destruction dans le kibboutz Kfar Azza, près de la frontière de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Des soldats israéliens près des scènes de destruction dans le kibboutz Kfar Azza, près de la frontière de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Deux personnes ont été tuées dans un tir de roquette du Hamas dans la région d’Eshkol mardi après-midi, tandis que Tsahal a continué à pilonner des sites à Gaza, alors que le groupe terroriste palestinien tirait des salves de missiles sur Israël.

Le service de secours du Magen David Adom (MDA) a déclaré que deux travailleurs étrangers âgés d’une trentaine d’années ont été déclarés morts sur les lieux du tir de roquette à Eshkol, où se trouvent de nombreux ouvriers agricoles. Un troisième travailleur étranger, également âgé d’une trentaine d’années, a été transporté par avion vers un hôpital dans un état grave.

Peu après l’impact meurtrier de la roquette, le groupe terroriste palestinien du Hamas a tiré une salve de roquettes en direction du centre d’Israël, déclenchant des sirènes à Tel Aviv, Rishon Lezion, Ashdod et ailleurs, le groupe terroriste affirmant qu’il visait l’aéroport Ben Gurion, situé à proximité. Aucun dégât ni blessé n’a encore été signalé.

À 17h, le Hamas a lancé une salve de roquettes sur la ville côtière d’Ashkelon, dans le sud du pays, comme il avait prévenu qu’il le ferait, menaçant les civils de quitter les lieux à temps.

Pendant ce temps, Tsahal a poursuivi ses frappes aériennes sur la Bande de Gaza, y compris une vague d’attaques sur un quartier de la ville de Gaza, ciblant plus de 100 sites.

L’armée a déclaré que le quartier, surnommé par l’armée al-Furqan en référence à une mosquée située dans la zone, est un « nid de terroristes » utilisé par le Hamas pour lancer des attaques contre Israël. Des dizaines d’avions de chasse ont participé aux frappes, a ajouté l’armée.

Des décombres de bâtiments touchés par une frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)

Séparément, Tsahal a déclaré avoir touché un tunnel souterrain servant à la contrebande d’armes et d’équipements dans la région de Rafah, à la frontière entre l’Égypte et la Bande de Gaza.

L’armée a également déclaré mardi qu’elles avaient tué le ministre de l’Économie du Hamas et un autre membre important du politburo du Hamas lors de frappes de drones dans la Bande de Gaza lundi soir.

Tsahal a déclaré que Jawad Abu Shamala gérait les fonds du groupe terroriste « et affectait des fonds au financement et à la direction du à l’intérieur et à l’extérieur de la Bande de Gaza ». Zakariya Abu Moammar était le chef des relations internes du groupe terroriste et un « décideur de haut niveau du Hamas et coordinateur entre les groupes terroristes dans la Bande de Gaza ».

L’armée a déclaré qu’Abu Moammar était un confident du chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, et qu’il faisait partie du « forum principal du groupe terroriste, impliqué dans la prise de décision de l’organisation et dans la planification de nombreuses activités terroristes contre l’État d’Israël ».

Un soldat se préparant à retirer le corps d’un Israélien tué lors d’une attaque de terroristes palestiniens, à Kfar Azza, au sud d’Israël, à la frontière de la Bande de Gaza, le 10 octobre 2023 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le chef du COGAT, le Coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires, a adressé mardi après-midi un message aux habitants de Gaza et aux dirigeants du Hamas, dénonçant le soutien de la population palestinienne au groupe terroriste.

Dans une déclaration vidéo, le général de division Ghassan Alian a déclaré : « Enlever, maltraiter et assassiner des enfants, des femmes et des personnes âgées n’est pas humain. Il n’y a aucune justification à cela. Le Hamas s’est transformé en EI et les habitants de Gaza, au lieu d’être consternés, s’en réjouissent. »

Alian a ajouté que « les animaux doivent être traités comme tels. Il n’y aura pas d’électricité ni d’eau [à Gaza], il n’y aura que de la destruction ». « Vous vouliez l’enfer, vous l’aurez. »

Entre-temps, de nouvelles images du massacre meurtrier du Hamas contre le sud d’Israël samedi ont été diffusées mardi, montrant des terroristes s’infiltrant dans le kibboutz Beeri, dans le sud du pays.

La vidéo de la caméra de surveillance montre comment deux terroristes sont arrivés à l’entrée de Beeri, mais n’ont pas réussi à franchir la barrière de sécurité. Ils se sont cachés sur le bord de la route, dans une cabine habituellement occupée par un garde de sécurité, et ont tendu une embuscade à une voiture qui entrait dans la localité.

Les deux terroristes ont tué les occupants de la voiture au moment où la barrière de sécurité s’ouvrait, puis ont réussi à pénétrer dans la communauté. Les corps de plus de 100 Israéliens ont ensuite été retrouvés dans la ville.

Mardi après-midi également, Tsahal a confirmé avoir tué quatre terroristes sur la plage de Zikim, au nord de Gaza.

L’armée a déclaré que des membres de son unité d’élite Maglan avaient repéré quatre hommes armés dans la zone et avaient été dirigés par d’autres forces vers leur emplacement exact. Les troupes Maglan « ont échangé des tirs avec les terroristes dans la zone et les ont éliminés », a déclaré Tsahal.

Des soldats israéliens prenant position sur une route principale près de la frontière entre Israël et Gaza dans le sud d’Israël, le 10 octobre 2023. (Crédit: Chaïm Goldberg/Flash90)

L’armée affirme qu’aucun terroriste n’a réussi à s’infiltrer en Israël depuis Gaza depuis lundi, mais il en reste encore certains en territoire israélien depuis l’invasion massive de samedi.

Au moins 900 Israéliens – et quelques ressortissants étrangers – ont été massacrés par le Hamas après que ses hommes ont pris d’assaut le sud d’Israël et ouvert le feu lors d’un festival de musique en plein air et dans de nombreuses villes frontalières. Les corps sont toujours localisés et ramassés et le bilan devrait s’alourdir.

Le ministère de la Santé a déclaré que plus de 2 800 personnes ont été blessées en Israël depuis le début de l’attaque transfrontalière du Hamas, samedi matin. Si beaucoup ont pu sortir de l’hôpital, 535 blessés étaient encore soignés dans les hôpitaux du pays mardi après-midi, dont beaucoup dans un état critique.

Le ministère de la Santé, dirigé par le Hamas, a déclaré que 770 Palestiniens avaient été tués et 4 000 autres blessés lors des frappes aériennes israéliennes dans la Bande de Gaza.

Le corps d’un terroriste du Hamas gisant sur le sol dans le kibboutz Kfar Azza, le 10 octobre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP Photo)

Tsahal a déclaré avoir tué quelque 1 500 terroristes palestiniens qui avaient pénétré sur le territoire israélien.

Environ 150 Israéliens et ressortissants étrangers seraient retenus prisonniers par le Hamas et le Jihad islamique palestinien à Gaza, après avoir été enlevés par des terroristes samedi.

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a déclaré mardi que la question des échanges de prisonniers ne serait abordée qu’après la fin de la guerre. Dans un communiqué, le chef du groupe terroriste a déclaré que « les parties qui nous ont contactés » pour proposer une médiation en vue de la libération d’otages par le biais d’un échange de prisonniers ont été informées de la décision. Israël a nié à plusieurs reprises être engagé dans des pourparlers sous l’égide du Qatar ou de l’Égypte en vue de la libération des otages.

Haniyeh a également salué l’endurance des Gazaouis et leur volonté de se sacrifier pour la cause palestinienne, et a déclaré que la « destruction » actuellement menée par l’armée israélienne à Gaza en représailles aux frappes est le reflet de la « honte de sa défaite ».

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.