20 Israéliens arrêtés pour avoir participé à une escroquerie internationale
Rechercher

20 Israéliens arrêtés pour avoir participé à une escroquerie internationale

Selon la police, les suspects ont endommagé l'image du pays en le transformant en une plaque tournante de ces crimes

Blanchiment d'argent. Illustration. (Crédit : iStock)
Blanchiment d'argent. Illustration. (Crédit : iStock)

La police israélienne a mené mercredi une vaste opération nationale pour mettre fin à un présumé réseau d’escroquerie basé en Israël soupçonné de tromper les entreprises en les convainquant de se séparer de dizaines de millions de dollars.

Le réseau s’étendait dans tout le pays et les policiers ont arrêté 20 personnes pour fraude, tromperie, chantage, contrefaçon, conspiration, crimes fiscaux, opération criminelle en bande organisée et blanchiment d’argent, a indiqué la police.

Le réseau présumé est soupçonné d’avoir mis en œuvre un processus frauduleux appelé l’ingénierie sociale, qui implique de se faire passer en ligne pour des employés de l’entreprise pour convaincre les autres employés de cette société pour leur envoyer de l’argent, selon la police.

Les cibles ont été invitées à transférer de l’argent liquide vers un compte bancaire à l’étranger, qui a ensuite été transmis aux criminels en Israël. Cet argent a ensuite été blanchi par l’intermédiaire de sociétés et d’individus, a indiqué la police.

Le siège de l'unité Lahav 433 de lutte contre la corruption de la police israélienne, à Lod, le 8 novembre 2013. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Le siège de l’unité Lahav 433 de lutte contre la corruption de la police israélienne, à Lod, le 8 novembre 2013. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Selon la police, les méthodes utilisées par le réseau ont gagné du terrain ces dernières années, et ont créé un préjudice sans précédent à l’image d’Israël, en le présentant comme le centre pour les crimes frauduleux de ce genre.

Une déclaration a précisé que la police menait secrètement une enquête complexe depuis plus de 18 mois, en collaboration avec les autorités fiscales, l’autorité israélienne de Lutte contre le blanchiment d’argent et le Financement du terrorisme et les procureurs de Tel Aviv.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...