Rechercher

26 jeunes juifs ukrainiens en visite en Israël n’ont aucun moyen de rentrer chez eux

Le programme Birthright Israel a logé les jeunes dans un hôtel jusqu'à ce qu'ils se décident à s’installer ou à rentrer chez eux via la Pologne

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des Juifs ukrainiens visitent Jérusalem dans le cadre d'un programme Birthright Israel en février 2022. (Birthright Israel)
Des Juifs ukrainiens visitent Jérusalem dans le cadre d'un programme Birthright Israel en février 2022. (Birthright Israel)

Vingt-six jeunes Juifs ukrainiens participant à un voyage Birthright se sont retrouvés bloqués en Israël après l’annulation de leur vol de retour lorsque que la Russie a lancé jeudi une invasion de grande ampleur de leur pays, a indiqué l’organisation.

Selon Birthright Israel, 16 des participants ukrainiens étaient déjà montés à bord de leurs avions et étaient assis à leur place lorsque les vols ont été annulés, l’Ukraine ayant été forcée de fermer son espace aérien face à l’assaut russe.

« Ils ont été logés dans un hôtel à Tel Aviv pour le moment », a déclaré Birthright.

Les 10 autres participants ukrainiens de Birthright étaient encore en plein voyage, visitant Jérusalem, lorsque les combats ont éclaté.

« C’est horrible. C’est terrible. Et je n’ai pas de mot pour le décrire. Que ces choses puissent arriver au XXIe siècle me fait peur », a déclaré Anastasia Bilig, une résidente de Kiev, selon Birthright.

Pour l’instant, les jeunes ukrainiens resteront en Israël jusqu’à ce qu’ils décident de s’y installer ou de repartir en fonction des futures possibilités.

Des Juifs ukrainiens visitent Jérusalem dans le cadre d’un programme Birthright Israel en février 2022. (Birthright Israel)

Le PDG de Birthright Israel, Gidi Mark, a déclaré qu’ils avaient trois options : rester en Israël avec leur famille ou via un autre programme, ou retourner en Ukraine via la Pologne.

« Nous nous engageons à aider tous nos jeunes participants ukrainiens à traverser cette période difficile », a déclaré Mark. « Quelle que soit la solution qui leur conviendra le mieux, nous serons là pour les soutenir et prendre soin d’eux jusqu’à ce qu’ils puissent retrouver leurs familles. »

En plus des 26 Ukrainiens bloqués en Israël pour le moment, 18 participants russes ont également été contraints de rester dans le pays car leurs vols vers Moscou ont été reportés en raison des combats.

Après avoir massé des troupes le long de la frontière avec l’Ukraine pendant des mois, la Russie a lancé jeudi une offensive majeure, bombardant des sites militaires et des aéroports dans tout le pays. Selon l’Ukraine, des dizaines de soldats et 10 civils ont été tués jeudi soir.

« Je suis en plein choc. Je savais que la situation s’intensifiait rapidement, mais personne ne pouvait prédire ce qui se passe aujourd’hui. Et en ce moment, tout le monde a peur. C’est la panique, mais les gens gardent espoir. Et même face à ces événements déchirants, nous restons unis », a déclaré Lola Koktysh, une autre participante ukrainienne du programme Birthright, coincée en Israël.

Des Juifs ukrainiens visitent Jérusalem dans le cadre d’un programme Birthright Israel en février 2022. (Birthright Israel)

Si Birthright Israel est peut-être mieux connu pour les voyages qu’il organise pour les Juifs américains, l’organisation fait venir chaque année près de 5 000 personnes des pays slaves, principalement de Russie, d’Ukraine et de Biélorussie.

Ces voyages ont été suspendus ces deux dernières années, à cause de la pandémie de coronavirus, mais ont repris le mois dernier alors qu’Israël assouplissait ses conditions d’entrée dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...