3 Juifs, dont 2 Israéliens, accusés d’un vol « à couper le souffle »
Rechercher

3 Juifs, dont 2 Israéliens, accusés d’un vol « à couper le souffle »

Le trio aurait piraté le site web de JPMorgan Chase & Co dans le plus grand vol de données de clients d'institutions financières américaines de l'histoire

Le procureur fédéral pour le district sud de New York Preet Bharara lors d'une conférence de presse où il a annoncé des accusations contre trois personnes pour des infractions liées au  piratage informatique de nombreuses institutions financières le 10 novembre 2015 à New York (Crédit photo Spencer Platt/Getty Images, via JTA)
Le procureur fédéral pour le district sud de New York Preet Bharara lors d'une conférence de presse où il a annoncé des accusations contre trois personnes pour des infractions liées au piratage informatique de nombreuses institutions financières le 10 novembre 2015 à New York (Crédit photo Spencer Platt/Getty Images, via JTA)

NEW YORK – Trois hommes juifs, dont deux citoyens israéliens, font partie de ceux qui sont accusés du piratage du site de JPMorgan Chase & Co. et d’avoir volé des centaines de millions de dollars.
 
Les actes d’accusation deposés contre Gery Shalon, Joshua Samuel Aaron et Ziv Orenstein, devant le tribunal de district du sud de New York ont ​​été rendus publics mardi.

Les 23 chefs d’accusation comprennent le piratage de Chase ainsi que de nombreux crimes visant 12 autres entreprises, dont neuf sociétés de services financiers et le Wall Street Journal, a rapporté l’agence Reuters.

Les procureurs ont déclaré que les trois prévenus travaillaient ensemble depuis 2007 et que leurs crimes comprennent le gonflement artificiel du prix d’actions, le change illégal de Bitcoins, l’exploitation de casinos en ligne et la création d’au moins 75 sociétés fictives à travers le monde.

Joshua Aaron (Photo: FBI)
Joshua Aaron (Photo: FBI)

« Les violations de données de ces entreprises étaient à couper le souffle par leur portée et leur taille », a déclaré le procureur fédéral Preet Bharara lors d’une conférence de presse.

Selon Reuters, les accusations de mardi sont les premières liées à l’attaque contre JPMorgan, qui a compromis l’information de 83 millions de comptes de clients et qui a été le plus grand vol de données de clients d’une institution financière américaine.

Shalon, 31 ans, et Orenstein, 40 ans, sont des citoyens israéliens qui ont été arrêtés en juillet. Aaron, 31 ans, est un citoyen américain qui a vécu à Moscou et à Tel Aviv. Un autre accusé, Anthony Murgio, a également été inculpé dans le change illégal de Bitcoins.

L’accusation présente Shalon comme le chef du groupe.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...