5 Arabes israéliens arrêtés pour avoir attaqué des Juifs lors des émeutes
Rechercher

5 Arabes israéliens arrêtés pour avoir attaqué des Juifs lors des émeutes

Trois suspects sont accusés d'avoir tiré sur un homme juif près de Zalafa ; 2 individus originaires de Kafr Qara sont accusés d'avoir pris part à des agressions "nationalistes"

Des agents de la police des frontières à Lod pendant les émeutes et les affrontements entre résidents juifs et arabes, le 11 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Des agents de la police des frontières à Lod pendant les émeutes et les affrontements entre résidents juifs et arabes, le 11 mai 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Plusieurs Arabes israéliens ont été arrêtés pour avoir attaqué des Juifs lors des émeutes ethniques qui ont secoué le pays le mois dernier, selon le service de sécurité du Shin Bet et la police.

Trois suspects sont accusés d’avoir tiré sur un homme juif à proximité du village de Zalafa, dans le nord du pays. Deux autres sont accusés d’avoir agressé des Juifs dans la ville de Kafr Qara.

Selon une déclaration conjointe du Shin Bet et de la police, les trois suspects de la fusillade avaient planifié leur attaque survenue le 13 mai et se trouvaient dans une voiture sans plaque d’immatriculation au moment des faits. L’homme sur lequel ils ont tiré s’est « caché de la ligne de tir » et n’a pas été blessé lors de l’incident, selon la déclaration.

Tous résidents de Zalafa, les trois individus sont également accusés d’avoir pris part à « d’autres émeutes violentes » le mois dernier.

Les deux autres suspects, tous deux originaires de Kafr Qara, sont accusés d’avoir pris part à des agressions « nationalistes ». Il s’agit de Bashir Abu Rashid, 21 ans, et Muhammed Hamarsha, 31 ans.

Muntasir Shalabi, suspect dans la fusillade qui a eu lieu au carrefour de Tapuah, en Cisjordanie, le 1er mai 2021. (Autorisation)

Par ailleurs, le bureau du procureur militaire a déposé un acte d’accusation à l’encontre d’un Palestinien, auteur d’une fusillade en Cisjordanie en mai, qui a tué un étudiant israélien et blessé deux autres.

L’acte d’accusation indique que Muntasir Shalabi, 47 ans, était équipé de munitions, a identifié les auto-stoppeurs comme étant des Juifs et a commencé à tirer. Il s’est ensuite enfui, a changé de vêtements et de coupe de cheveux.

Shalabi, père de sept enfants, est originaire de la ville voisine de Turmus Ayya et ne serait pas affilié à des groupes terroristes palestiniens, a déclaré le service de sécurité Shin Bet au moment de son arrestation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...