Rechercher

À 60 ans, le chanteur Daniel Lévi décède des suites de son cancer

La voix d’Aladdin et de Moïse se battait depuis 2019 contre la maladie ; Ses obsèques auront lieu dimanche au cimetière juif Saint Pierre de Marseille à 14h30

(FICHIERS) Sur cette photo d'archive prise le 17 février 2001, le chanteur français Daniel Lévi de la comédie musicale les Dix Commandements, nominé dans la catégorie "chanson originale" pour la chanson "L'envie d'aimer", se produit sur la scène de l'Olympia de Paris lors des 16èmes Victoires de la Musique française. - Le chanteur français Daniel Levi, connu pour son rôle de Moïse dans la comédie musicale "Les Dix Commandements", atteint d'un cancer, est décédé le 6 août 2022, à l'âge de 60 ans, a annoncé son épouse. (Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP)
(FICHIERS) Sur cette photo d'archive prise le 17 février 2001, le chanteur français Daniel Lévi de la comédie musicale les Dix Commandements, nominé dans la catégorie "chanson originale" pour la chanson "L'envie d'aimer", se produit sur la scène de l'Olympia de Paris lors des 16èmes Victoires de la Musique française. - Le chanteur français Daniel Levi, connu pour son rôle de Moïse dans la comédie musicale "Les Dix Commandements", atteint d'un cancer, est décédé le 6 août 2022, à l'âge de 60 ans, a annoncé son épouse. (Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Celui qui nous a donnés à tous « l’envie d’aimer » s’en est allé. A 60 ans, l’artiste s’est éteint après une bataille acharnée contre le cancer du côlon – un cancer qui avait refait surface après une première victoire.

Le chanteur avait médiatisé sa guerre contre la maladie. « J’ai été sollicité pour témoigner et j’ai accepté. Je l’ai ressenti comme une nécessité, un devoir. Je n’ai pas, c’est vrai, pour habitude de me répandre sur ma vie privée. Si ma notoriété et l’affection du public ont pu sensibiliser à l’importance du dépistage, alors je serai heureux d’avoir livré ce témoignage…, » avait-il déclaré au Times of Israël au moment de la sortie de son album intitulé « Grâce à toi ».

Daniel Levi est le père de trois enfants né d’une union précédente : Abel, Raphaël et Rivka. Il était marié à Sandrine Aboukrat avec qui il a eu une fille.

Les obsèques de l’artiste, né en 1961 à Constantine, auront lieu dimanche au cimetière juif Saint Pierre de Marseille, où il vivait, a précisé son épouse sur le compte Instagram de l’artiste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daniel Levi (@daniellevi_officiel)

Daniel Levi a passé toute son enfance à Lyon où il a étudié le piano pendant plus de dix ans. C’est dans ces années de formation au conservatoire, au contact des plus grands noms du répertoire classique que le musicien a acquis la technique qui fait sa patte, dans l’univers de jazz et de soul de ses albums.

A LIRE : Daniel Levi se confie après la sortie d’un nouvel opus qui fait déjà l’unanimité

Les piano bars, les tournées et les rencontres avec des artistes renommés ont fait le reste. Son premier album « Cocktail » est sorti en 1983, déjà essentiellement composé de jazz et de soul musique. Cinq ont suivi, jusqu’à ce 7e opus auquel le public et la presse ont réservé un très bel accueil.

Daniel Levi, c’était aussi une voix, et quelle voix ! Après un rôle dans la comédie de Catherine Lara « Sand et les romantiques » (1991), il a été engagé par les studios Disney pour interpréter, en duo, le générique de fin d’Aladin, « Ce rêve bleu ».

Par ailleurs très pieux, il fut la voix de Moïse dans la comédie musicale « Les Dix Commandements ».
La comédie musicale est un triomphe au Palais des Sports durant plusieurs semaines et en tournée. L’album se vend à 1,3 million d’exemplaires, selon Universal Music France.

« Ce fut Michel Legrand pour qui j’ai auditionné et avec lequel j’ai enregistré des chansons qui restent des souvenirs impérissables et Gloria Gaynor, effectivement, avec laquelle j’ai parcouru l’Europe. Je faisais sa première partie, avant un duo avec elle. Ce sont de grandes rencontres comme celles-ci qui m’ont convaincu de continuer, » nous confiait-il encore en mars 2021.

Daniel Lévi était aussi « extrêmement concerné en tant que citoyen du monde par l’avenir de la planète. »

« Daniel Lévi c’était une voix, singulière, puissante. Des combats aussi : climat, soignants, lutte contre le racisme, soutien au Liban, il n’hésitait jamais à s’engager pour que le monde devienne un peu meilleur. Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches », a réagi la ministre de la Culture Rima Abdul Malak sur son compte Twitter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pascal Obispo (@pascalobispo)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...