Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

A Afula, une femme juive refuse d’être dans la même chambre qu’une femme arabe

L'hôpital HaEmek a refusé d'accéder à la demande de la femme juive. La femme arabe a finalement décidé de changer de chambre

L'hôpital HaEmek à Afula. (Crédit : domaine public/Wikimedia Commons)
L'hôpital HaEmek à Afula. (Crédit : domaine public/Wikimedia Commons)

Mardi, une femme juive a refusé de partager une chambre dans l’aile de la maternité de l’hôpital d’Afula (nord) avec une femme arabe. Celle-ci a finalement changé de chambre de son propre plein gré.

La femme juive, qui venait d’accoucher, partageait une chambre au centre hospitalier HaEmek avec une femme arabe qui était accompagnée de son partenaire, le Dr Wasim Rock, médecin travaillant dans la ville septentrionale de Nazareth où réside le couple.

Malgré les protestations de la femme juive, le personnel de l’hôpital a refusé de céder à ces demandes visant à faire déplacer le couple arabe ailleurs, lui précisant qu’ils « ne séparent pas les nouvelles mères », a déclaré la Treizième chaîne.

Cependant, suite à l’atmosphère amère et tendue qui s’en est suivie, le couple arabe s’est porté lui-même volontaire pour changer de chambre.

S’exprimant après l’incident, Rock a déclaré à la Treizième chaîne que le couple s’était retrouvé dans une chambre avec une femme « qui n’a pas apprécié le fait que nous appartenions à un segment de la population différent d’elle, et elle a dit qu’elle ne voulait pas dormir dans la même pièce que nous parce qu’elle ne se sentait pas en sécurité. »

« Nous nous sommes sentis choqués », a déclaré Rock. « Je pense qu’il y a certaines personnes qui ont une peur injustifiée d’être avec des gens différents, et je n’ai que de la compassion pour ce genre de personnes. Cette femme, ça montre ses opinions personnelles, mais elle n’a pas le droit de demander à d’autres personnes de quitter la chambre dans un hôpital, et c’est ce que [le personnel] de l’hôpital lui a expliqué. »

Rock a déclaré qu’à la suite de l’incident, sa femme et lui se sont sentis mal à l’aise et le lendemain matin, ils ont demandé à être transférés dans une autre pièce.

« Nous sommes tous citoyens du même pays. Nous devons vivre ensemble en paix parce que nous n’avons pas d’autre pays ou d’autre endroit où vivre. C’est vraiment dommage que les relations connaissent un ralentissement. Je n’ai rien contre cette femme », a-t-il conclu.

Le Centre Mossawa, qui défend les droits des Arabes en Israël, a imputé l’incident à ce qu’il a qualifié d’atmosphère de racisme entretenue par le nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu, le plus à droite de l’histoire du pays.

« Le ministre raciste des Finances Bezalel Smotrich et sa femme peuvent être fiers de l’atmosphère raciste qu’ils ont répandue. Ce n’est pas le premier cas, et à notre grand regret, ce ne sera probablement pas le dernier où une femme juive dit qu’elle n’est pas prête à partager une chambre avec une femme arabe. »

En 2016, Smotrich avait déclaré qu’il soutenait la séparation entre les mères arabes et juives dans les maternités des hôpitaux israéliens.

La déclaration du Centre Mossawa notait que les femmes juives et arabes de l’hôpital d’Afula étaient soignées par un personnel composé de médecins, d’infirmières et de sages-femmes juifs et arabes – comme tous les hôpitaux en Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.