A Holon, une expo donne aux jeunes artistes une chance de s’exprimer
Rechercher

A Holon, une expo donne aux jeunes artistes une chance de s’exprimer

Une exposition en plein air et le musée en ligne présentent les œuvres d'art de plus de mille adolescents pendant la pandémie de coronavirus

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

L'une des œuvres d'art présentée dans l'exposition Zoom In, créé par Shani Segev, une lycéenne de Holon. L'expo ouvre ses portes le 20 janvier. (Autorisation : Shani Segev)
L'une des œuvres d'art présentée dans l'exposition Zoom In, créé par Shani Segev, une lycéenne de Holon. L'expo ouvre ses portes le 20 janvier. (Autorisation : Shani Segev)

Ce sont plus de mille adolescents fréquentant huit lycées de Holon qui ont pu exprimer les émotions qu’ils ont ressenties lors de la crise du coronavirus et qui ont pu évoquer les bouleversements entraînés par les restrictions apportées à leur quotidien à travers des œuvres d’art qui sont actuellement présentées dans le cadre de « Zoom In », une nouvelle exposition en plein air ou à découvrir en ligne sur le site municipal de la ville (à compter du 2 février).

Les élèves ayant participé à l’exposition étudient la communication, le cinéma et l’art dans chacun de ces huit établissements. L’exposition en plein air, qui a ouvert ses portes le 20 janvier et qui durera jusqu’au 3 avril, entre dans le cadre de la Saison de création israélienne qui est organisée tous les ans à Holon.

« J’ai été, dans le passé, professeure en communication », explique Galit Bar-El, conservatrice, « et j’ai beaucoup pensé, face aux écoles fermées et à l’absence d’exutoire pour la créativité de ces jeunes, à l’enfermement qu’ils devaient ressentir. C’est difficile de savoir ce que pensent réellement les adolescents et cette exposition offre un petit aperçu de leur monde », a-t-elle ajouté.

L’exposition a été organisée par le département d’éducation de la municipalité. Il a invité les étudiants à réfléchir et à créer des œuvres artistiques inspirées du défi qu’avait représenté l’imposition du premier confinement, qui avait débuté au mois de mars dernier.

Une photographie de Noy Yesharim pour Zoom In, une exposition sur le coronavirus qui ouvre ses portes le 20 janvier 2021. (Autorisation : Noy Yesharim)

Leurs vidéos, leurs enregistrements viraux, leurs films, leurs images et leurs dessins révèlent la réalité vécue par les élèves, mais aussi par leurs familles et permettent de découvrir leurs habitations, leurs passions, leurs amis et leurs fêtes dans l’ombre de la pandémie.

Les adolescents deviennent les réalisateurs et les acteurs de leurs films et les chambres à coucher se transforment en salles de montage. Des vidéos dévoilent la réalité du quotidien durant ce premier confinement, quand les Israéliens étaient dans l’obligation de rester chez eux, ne s’aventurant qu’à cent mètres de leurs habitations.

La première partie de l’exposition consiste en 26 photographies et dessins surdimensionnés qui sont présentés sur un rond-point majeur de la ville, sur la rue Weizmann.

L’exposition numérique permettra de découvrir toutes les œuvres d’art et elle sera mise en ligne en date du 2 février, note Bar-El.

« Ce sont les élèves qui vous guideront à travers ce musée virtuel », dit-elle. « Nous avons créé un espace qui permet au public de tout voir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...