Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Abou Dhabi monte un hôpital de campagne pour soigner les Palestiniens de Gaza

Alors que Tsahal s'attaque aux positions du Hamas sous l'hôpital Shifa, cinq avions décollent d'Abou Dhabi avec du matériel pour l'initiative émiratie

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des Palestiniens blessés pris en charge à l'hôpital Al-Najjar suite à une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des Palestiniens blessés pris en charge à l'hôpital Al-Najjar suite à une frappe israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 19 octobre 2023. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Les Émirats arabes unis sont en train de monter un hôpital de campagne dans la bande de Gaza, a annoncé lundi l’agence de presse officielle du pays.

Le souverain émirati Sheikh Mohamed Bin Zayed (MBZ) a ordonné la mise en place de l’hôpital, dans le cadre de son initiative humanitaire Gallant Knight 3, selon l’agence de presse WAM.

Cinq avions-cargos ont décollé d’Abou Dhabi à destination d’Al-Arish, en Égypte, où le matériel sera déchargé avant d’être acheminé vers la bande de Gaza.

L’hôpital comptera 150 lits et sera doté d’unités de chirurgie générale, d’orthopédie, de pédiatrie et de gynécologie. Il comprendra également des cliniques de dentisterie, de psychiatrie, de médecine familiale et de médecine interne.

« L’initiative reflète la position historique des Émirats en matière de soutien et de solidarité avec le peuple palestinien, en particulier à la lumière des circonstances difficiles auxquelles il est actuellement confronté », a déclaré l’agence d’État.

L’installation de l’hôpital se fait en coordination avec Israël, mais les derniers détails n’ont pas encore été réglés, a appris le Times of Israel.

L’émir du Qatar Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, à droite, salue le président émirati Sheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan à son arrivée à l’aéroport Hamad à Doha, au Qatar, le 5 décembre 2021. (Crédit : Qatar Amiri Diwan via AP)

Israël est très favorable à la mise en place d’hôpitaux de campagne à l’intérieur et à l’extérieur de la bande de Gaza. Il a accusé le Hamas d’utiliser les hôpitaux comme quartiers généraux, et sa capacité à frapper les cibles du Hamas dans les hôpitaux sera facilitée une fois que les patients transférés dans des installations temporaires.

L’Égypte est en train de mettre en place un hôpital de campagne à 15 km du point de passage de Rafah entre l’Égypte et la bande de Gaza. La France a envoyé un porte-hélicoptères en Méditerranée orientale pour soutenir les hôpitaux de Gaza et est en pourparlers avec l’Égypte pour y installer un hôpital de campagne.

À la suite des massacres perpétrés par le Hamas, les Émirats – qui ont normalisé leurs liens avec Israël en 2020 dans le cadre des accords d’Abraham soutenus par les États-Unis – ont condamné le massacre ainsi que la prise d’otages israéliens, se démarquant ainsi des autres acteurs régionaux. Les Émirats ont également été prompts à annoncer une aide humanitaire de 20 millions de dollars aux Palestiniens, et d’annoncer qu’ils accueilleraient un millier d’enfants blessés de Gaza et leurs familles pour les soigner.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est également entretenu avec MBZ à la deuxième semaine de la guerre.

Les forces terrestres opèrent dans le nord de la bande de Gaza, une photo diffusée le 6 novembre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Lundi, les troupes israéliennes ont pénétré plus profondément dans la bande de Gaza et se seraient approchées de Shifa, le principal hôpital de l’enclave – sous lequel se trouve, selon Jérusalem, le centre de commandement du Hamas. L’armée israélienne poursuit son offensive contre le réseau de tunnels souterrains et les capacités militaires du Hamas, et a lancé des frappes intensives contre le groupe terroriste dimanche soir.

À Gaza, le directeur général des hôpitaux de la bande de Gaza a affirmé que le toit d’un bâtiment de l’hôpital Shifa avait été endommagé par une frappe israélienne, faisant des morts et des blessés.

S’exprimant sur Al Jazeera, Mohamed Zaqout a affirmé que la frappe avait tué des personnes déplacées qui s’abritaient au dernier étage. Des panneaux solaires situés sur le toit ont été détruits lors de l’attaque. Israël a par la suite démenti cette affirmation.

Lundi soir, de violents combats ont été signalés dans la zone de l’hôpital, avec notamment des tirs de fusées éclairantes par Tsahal.

Dimanche, Tsahal a diffusé des renseignements jamais vus prouvant que le Hamas utilisait des hôpitaux pour mener ses opérations. L’armée a déjà accusé le Hamas d’avoir sa principale base d’opérations à Shifa et de stocker du carburant à des fins terroristes.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, informant les médias que le principal centre d’opérations du Hamas est situé sous l’hôpital Shifa de Gaza, le 27 octobre 2023. (Crédit : Capture d’écran Youtube ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Israël a déclaré la guerre au Hamas après l’attaque de quelque 3 000 terroristes qui ont franchi la frontière de Gaza le 7 octobre, massacrant environ 1 400 personnes – principalement des civils – dans le sud d’Israël. Ils ont également pris au moins 240 otages dans la bande de Gaza, dont au moins 30 bébés et enfants.

Les responsables de la Santé de Gaza, contrôlés par le Hamas, ont indiqué lundi que plus de 10 000 personnes, dont beaucoup de femmes et d’enfants, avaient été tuées lors des combats. Les chiffres publiés par le groupe terroriste ne peuvent être vérifiés de manière indépendante et incluraient ses propres terroristes et hommes armés tués en Israël et à Gaza, ainsi que ceux tués par les centaines de roquettes mal tirées par les groupes terroristes et qui ont échoué à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël affirme que son offensive à Gaza vise à détruire l’infrastructure du Hamas et s’est engagé à éliminer l’ensemble du groupe terroriste. Il affirme viser toutes les zones où le Hamas opère tout en cherchant à minimiser les pertes civiles, qui, selon les États-Unis, se comptent par milliers.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.