Abu Marzouk : le nouveau dirigeant n’apportera pas de “changement radical”
Rechercher

Abu Marzouk : le nouveau dirigeant n’apportera pas de “changement radical”

Yahya Sinwar, jugé extrémiste même au sein du Hamas, a été élu à la tête du bureau politique du groupe terroriste dans la bande de Gaza

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Moussa Abu Marzouk (Crédit : capture d’écran YouTube/Al Jazeera)
Moussa Abu Marzouk (Crédit : capture d’écran YouTube/Al Jazeera)

Moussa Abu Marzouk, responsable du Hamas, a déclaré lundi que le nouveau dirigeant du groupe terroriste dans la bande de Gaza n’apporterait pas de « changement radical ».

Cette déclaration faisait suite à l’élection annoncée de Yahya Sinwar, tenant d’une ligne particulièrement dure, à la tête du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza.

« Le mouvement du Hamas est institutionnel, et un changement de direction n’est pas quelque chose qui apporte un changement radical à ses politiques », a déclaré Marzouk à la chaîne panarabe al-Araby, sans citer le nom de Sinwar.

Le Hamas n’a pas confirmé officiellement l’élection de Sinwar.

Yahya Sinwar (Crédit : capture d'écran)
Yahya Sinwar (Crédit : capture d’écran)

Il remplacera Ismail Haniyeh, qui se présente à la succession de Khaled Meshaal à la tête du bureau politique du Hamas.

Marzouk a également déclaré à al-Araby que le Hamas souhaitait que le poste-frontière de Rafah, entre la bande de Gaza et l’Egypte, qui n’est actuellement ouvert que de temps en temps, devienne un poste-frontière international, ouvert de « manière naturelle ».

Il a affirmé que les appels à reconnaître Israël ou à lui céder des terres palestiniennes étaient des « solutions illusoires ».

Marzouk a récemment déclaré à Al Jazeera que le Hamas souhaitait construire un état palestinien dans les lignes du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale et un « droit au retour pour les Palestiniens ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...