Acceptant son Prix Israel, une lauréate apporte son soutien à Oded Goldreich
Rechercher

Acceptant son Prix Israel, une lauréate apporte son soutien à Oded Goldreich

Après avoir reçu son prix du ministre de l'Éducation, la réalisatrice Gallant Michal Bat-Adam s'est dite "attristée" de voir l'éviction du professeur pour des raisons politiques

La réalisatrice Michal Bat-Adam lors de la remise du prix Israël, le 11 avril 2021. (Capture d'écran : Douzième chaîne)
La réalisatrice Michal Bat-Adam lors de la remise du prix Israël, le 11 avril 2021. (Capture d'écran : Douzième chaîne)

Une lauréate du prestigieux Prix Israel a protesté, pendant la cérémonie de remise des prix qui a eu lieu dimanche, contre l’initiative prise par le ministre de l’Éducation Yoav Gallant (Likud) de bloquer la distinction d’un professeur de mathématiques, lui aussi lauréat, en raison de ses opinions politiques.

La Haute-cour a soutenu, jeudi, cette décision de Gallant de bloquer temporairement la remise du prix, cette année, dans la catégorie mathématiques et sciences informatiques, au lauréat présumé, parce que ce dernier soutiendrait le mouvement international de boycott anti-israélien – des accusations rejetées par l’intéressé.

Dans un bref discours prononcé immédiatement après avoir reçu le prix, la réalisatrice de film Michal Bat-Adam a déclaré « je suis très heureuse de recevoir ce prix, mais je suis très attristée que nous ne soyons que quatre femmes et quatre hommes parce qu’il manque un lauréat ».

Après ces mots, Bat-Adam a quitté la scène.

Dans leur jugement, les magistrats ont indiqué que Gallant pouvait examiner les moyens mis à sa disposition pour empêcher la remise du prix à Goldreich, lui donnant un mois pour le faire – empêchant dans les faits le professeur de recevoir son prix lors de la cérémonie de dimanche. Le tribunal a statué que la distinction pourrait lui être remise à une date ultérieure.

La Haute-cour avait, par le passé, rejeté des pétitions contre la remise du prix à certains candidats, notamment l’année dernière, lorsqu’il avait distingué le rabbin Yaakov Ariel qui avait tenu des propos méprisants sur la communauté LGBT.

Les recteurs de neuf universités de recherche israéliennes ont également protesté contre cette décision de ne pas remettre le prix le plus prestigieux du pays à Goldreich en raison de ses opinions politiques. Ils ont fait savoir au ministère de l’Éducation, dimanche, qu’ils ne pensaient pas qu’il avait l’autorité nécessaire pour prendre une telle initiative.

« Le règlement du prix Israel ne vous accorde pas la compétence de ne pas approuver la décision prise par la commission des juges », ont-ils écrit, se référant au jury qui désigne les lauréats chaque année.

Oded Goldreich (CC BY-SA 3.0) / Wikipédia)

Les dirigeants de l’université Bar-Ilan et de l’université d’Ariel, en Cisjordanie, n’ont pas signé le courrier. Le mois dernier, Goldreich avait signé, aux côtés de centaines de spécialistes, une pétition appelant l’Union européenne à ne plus financer l’université d’Ariel, disant qu’elle accordait une légitimité aux activités pro-implantations.

Les recteurs ont également déclaré que « établir un tel précédent en disqualifiant le professeur Goldreich nuira très gravement au statut du prix ».

Dimanche, David Harel, scientifique spécialisé en informatique qui avait remporté le prix en 2004, a remis sa statuette à Goldreich au cours d’une « cérémonie alternative » organisée à l’Institut Weizmann.

Prenant la parole à cette occasion, Goldreich a expliqué que la décision prise par Gallant avait des répercussions plus larges pour la liberté d’expression.

« Cela dépasse complètement mon seul cas et cela nous concerne tous », a dit Goldreich. « Le positionnement adopté par le ministère de l’Éducation est un pas supplémentaire dans le processus en cours qui vise à délégitimer la gauche en Israël ».

Gallant, membre du parti du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a défendu sa décision de ne pas remettre le prix – qui est habituellement une formalité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...