Agés de 18 à 102 ans, ils allumeront les torches à Yom HaAtsmaout
Rechercher

Agés de 18 à 102 ans, ils allumeront les torches à Yom HaAtsmaout

Ofri Butbul,18 ans, a sauvé la vie d'un homme âgé quand elle était bénévole et le spécialiste yéménite de la Torah, Yaish Giat, est propriétaire d'une épicerie

La ministre de la Culture Chili Tropper , 2è à droite, devant, et la ministre Miri Regev, 3è à droite, premier rang, posent pour une photo avec celles et ceux qui allumeront des torches lors de la cérémonie de la 73è Journée d'Indépendance, le 12 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
La ministre de la Culture Chili Tropper , 2è à droite, devant, et la ministre Miri Regev, 3è à droite, premier rang, posent pour une photo avec celles et ceux qui allumeront des torches lors de la cérémonie de la 73è Journée d'Indépendance, le 12 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

JTA — Quatorze personnes ont été choisies pour allumer les torches symboliques lors de la cérémonie organisée à l’occasion de la Journée de l’indépendance israélienne, mercredi soir, selon le site d’information Maariv.

La cérémonie, au cours de laquelle douze torches sont allumées pour symboliser les 12 tribus d’Israël, marque la transition entre Yom HaZikaron et Yom HaAtsmaout, qui célèbre la fondation du pays en 1948.

Parmi les personnalités choisies pour allumer les torches, Ofri Butbul, une Israélienne de 18 ans qui a sauvé la vie d’un homme qu’elle avait connu dans le cadre de ses activités de bénévolat dans une organisation à but non-lucratif ainsi que Yaish Giat, érudit de la Torah d’origine yéménite âgé de 102 ans, qui est par ailleurs propriétaire d’une épicerie et vendeur de médicaments homéopathiques.

C’est une commission qui a sélectionné celles et ceux qui auront le privilège d’allumer une torche. Les personnalités choisies sont ensuite approuvées par les ministres des Sports et de la Culture.

Yaish Giat parle à la presse à Jérusalem, le 12 avril 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Giat dit avoir été surpris d’avoir été choisi.

« On dit que c’est un grand honneur… Je ne sais pas, » a-t-il confié à Ynet. « Quand j’allumerai la torche, je vais faire le vœu qu’il y ait de l’amour dans notre nation, que chacun se respecte, pour le bien de l’État d’Israël ».

La représentante de la diaspora, cette année, sera Gabriella Strigler Lou, une bénévole originaire du Mexique qui aura 20 ans cette semaine.

Lew a pris part à plus de dix missions humanitaires dans les rangs de Shalom Corps., une organisation à but non-lucratif dirigée par le ministère israélien des Affaires de la diaspora et par l’Agence juive. Elle a aussi aidé des survivants de la Shoah pendant la pandémie.

Trois membres du personnel soignant qui ont travaillé pendant toute l’épidémie, ainsi qu’une agente de police originaire d’Éthiopie qui a organisé des distributions alimentaires à la communauté éthiopienne israélienne pendant toute la crise de la COVID-19.

Gabriella Strigler Lou, originaire du Mexique, allumera une torche lors de la 73è journée de l’indépendance d’Israël. (Autorisation)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...