Israël en guerre - Jour 141

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Alina Plahti, 23 ans, Yoni Eliyahu, 21 ans : ils voulaient aider les autres

Assassinés à la rave Supernova le 7 octobre

Alina Plahti et Yehonatan Eliyahu (Crédit : Autorisation)
Alina Plahti et Yehonatan Eliyahu (Crédit : Autorisation)

Alina Plahti, 23 ans, de Beit Shean, et son petit ami, Yonatan Eliyahu, 21 ans, de Rishon Lezion, ont été assassinés par des terroristes du Hamas a la rave Supernova le 7 octobre.

Il a été enterré le 19 octobre à Rishon Lezion et elle le 30 octobre à Beit Shean. Leurs familles ont dû attendre longtemps avant que leurs corps ne soient retrouvés.

Plahti, originaire de Russie, était arrivée en Israël alors qu’elle était bébé. Son père est juif et sa mère ne l’est pas ; le rabbinat a refusé de l’enterrer dans un cimetière juif. Sa famille a contesté cette décision affirmant qu’elle était à mi-chemin de sa conversion, ce qui a soulevé un tollé. Suite à ces réactions, les autorités religieuses locales ont proposé un compromis qui a été accepté par la famille : la clôture séparant les deux sections serait abaissée et recouverte de végétation.

Plahti laisse derrière elle ses parents, Olga et Roman, ainsi que son frère Ilya ; Eliyahu laisse derrière lui ses parents, Ori et Liat, et sa sœur Avia.

La mère de Plahti, Olga, a déclaré qu’Alina « allumait les bougies [de Shabbat] et faisait la challah… Je tiens à dire qu’elle a été assassinée parce qu’elle était juive. »

Olga a raconté qu’elle avait parlé à sa fille après les premiers tirs de roquettes, et que cette dernière lui avait dit qu’elle était en train de courir pour échapper aux terroristes. Alina a rappelé sa mère 15 minutes plus tard et lui a dit : « Maman, je ne peux pas te parler maintenant, je t’appellerai plus tard, je t’aime ». C’est la dernière fois qu’elle se sont parlées. « Nous avons attendu trois semaines, nous l’avons cherchée. Alina était très forte, jusqu’à la fin, nous ne croyions pas que nous recevrions cette nouvelle. »

Les amis et la famille d’Eliyahu ont indiqué qu’il aimait la photographie et qu’il avait apporté son nouvel appareil photo à Supernova pour documenter l’événement. Il aimait la nature et les festivals de musique, faisait de la musculation et avait un mode de vie sain, se souviennent-ils. Sa mère a indiqué qu’il avait une « énergie joyeuse et un cœur pur ».

Un ami de Plahti, Tohar Hen, l’a décrite sur Instagram comme « mon ange pur et beau… tout le monde sentait ta présence, ta noblesse, ton optimisme, ton énergie, rien qu’en s’asseyant à côté de toi. »

Hagit Asulin, un ami du couple, a écrit sur les réseaux sociaux qu’ils s’étaient rencontrés lors d’une rave semblable à celle de la Supernova, et que depuis lors, ils étaient inséparables : « Il disait qu’Alina serait sa femme, qu’il avait trouvé l’amour de sa vie ».

Asulin a écrit que Plahti « avait surmonté une dépression et ses angoisses, et qu’elle rêvait de devenir coach. Avec Yoni, ils rêvaient d’avoir leur propre clinique pour aider les gens à sortir de l’obscurité et de la tristesse ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.