Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Allemagne : Hausse des crimes extrémistes, en partie due à la guerre Israël-Hamas

L'Office de protection de la Constitution indique que l'année 2023 a été marquée par un pic de 4 000 crimes à caractère extrémiste, les crimes antisémites ayant presque doublé

Un véhicule de police se tient devant la synagogue du centre-ville d'Oldenburg, en Allemagne, après qu'un engin incendiaire a été lancé sur sa porte. (Crédit : Hauke-Christian Dittrich/dpa via Getty Images via JTA)
Un véhicule de police se tient devant la synagogue du centre-ville d'Oldenburg, en Allemagne, après qu'un engin incendiaire a été lancé sur sa porte. (Crédit : Hauke-Christian Dittrich/dpa via Getty Images via JTA)

BERLIN – La guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza est l’un des facteurs à l’origine de la hausse de la criminalité extrémiste en Allemagne, selon un nouveau rapport du gouvernement.

Le rapport, publié le 18 juin par l’Office allemand de protection de la Constitution, fait état de 39 433 crimes à caractère extrémiste dans le pays en 2023, soit près de 4 000 de plus qu’en 2022.

Une augmentation qui devrait tous nous alarmer », comme l’a affirmé le président de l’Office, Thomas Haldenwang, dans un communiqué annonçant les derniers chiffres. Bien que le rapport indique que les menaces provenant de l’extrémisme de droite restent plus élevées que celles provenant d’autres idéologies, il note « un danger croissant que l’agitation antisémite empoisonne davantage le climat social ».

Les statistiques publiées au début de l’année par le gouvernement ont montré que les crimes antisémites avaient presque doublé en 2023 par rapport à l’année précédente.

Le rapport annuel publié cette semaine, qui compte près de 400 pages, contient un chapitre sur les effets de la guerre entre Israël et le Hamas, notant « l’impact de l’attaque terroriste du Hamas contre Israël le 7 octobre 2023 et de la guerre qui s’en est suivie à Gaza sur la situation sécuritaire en Allemagne ».

Près de 1 200 personnes ont été sauvagement assassinées lors de l’attaque menée par le Hamas le 7 octobre, tandis que 251 autres ont été prises en otage.

Selon les autorités sanitaires du Hamas à Gaza, plus de 37 000 personnes auraient été tuées par Israël depuis que la guerre a éclaté à la suite de l’attaque du groupe terroriste dans le sud d’Israël, le 7 octobre. Ce bilan, qui ne peut être vérifié, comprend à la fois des terroristes des différents groupes et des civils.

Israël affirme avoir tué au moins 15 000 terroristes du Hamas à l’intérieur de Gaza, ainsi qu’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre, alors qu’ils se déchaînaient dans les communautés, tuant 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et enlevant 251 personnes.

311 soldats israéliens ont été tués au cours de l’offensive terrestre contre le Hamas et des opérations menées le long de la frontière de Gaza.

Divers acteurs extrémistes ont instrumentalisé le conflit pour appeler à la haine et à la violence contre les Juifs ou l’État d’Israël, ou pour nier son droit à l’existence, indique le rapport, qui ajoute que les personnes et les institutions juives et israéliennes sont plus menacées que jamais. Il note également que les extrémistes de droite allemands profitent des tensions actuelles pour s’en prendre aux musulmans et aux migrants.

« L’antisémitisme et l’hostilité envers Israël apparaissent souvent comme des éléments de liaison entre un large éventail d’agitateurs, y compris les mouvements islamistes, les militants palestiniens et les extrémistes turcs et allemands de droite et de gauche. »

Le rapport a été publié juste après que les candidats allemands d’extrême droite ont obtenu d’excellents résultats aux élections du Parlement européen, suscitant l’inquiétude de nombreux Juifs allemands. Les partis d’extrême droite français et italiens ont également remporté des sièges au sein de l’organe législatif de l’Union européenne (UE).

Lors d’une conférence de presse tenue mardi, la ministre de l’Intérieur, Nancy Faeser, a indiqué que les lois avaient été renforcées afin d’accélérer l’expulsion des islamistes qui ne sont pas citoyens allemands et de « veiller à ce qu’aucune personne prônant la haine des juifs et l’islamisme ne puisse obtenir un passeport allemand ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.