Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Allemagne : Un dirigeant d’extrême droite de nouveau condamné pour un slogan nazi

Björn Höcke, déjà condamné à payer 13 000 € mi-mai pour la même infraction, écope cette fois d'une amende de 16 900 €, alors que seule une peine de prison le verrait inéligible

Björn Höcke, co-dirigeant du parti d'extrême-droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) dans l'Etat fédéral de Thuringe (est) et ses avocats Ralf Hornemann (à droite) et Florian Gempe ( 2e à gauche) arrivant dans la salle d'audience lors du troisième jour de son procès, à Halle an der Saale, dans l'est de l'Allemagne, le 01 juillet 2024. (Crédit : Jens Schlueter/POOL/AFP)
Björn Höcke, co-dirigeant du parti d'extrême-droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) dans l'Etat fédéral de Thuringe (est) et ses avocats Ralf Hornemann (à droite) et Florian Gempe ( 2e à gauche) arrivant dans la salle d'audience lors du troisième jour de son procès, à Halle an der Saale, dans l'est de l'Allemagne, le 01 juillet 2024. (Crédit : Jens Schlueter/POOL/AFP)

L’une des figures les plus controversées du parti d’extrême droite allemand l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), Björn Höcke, s’est vu infligé lundi une nouvelle amende pour l’usage d’un slogan nazi qui lui a déjà valu une condamnation mi-mai.

Le chef de l’AfD pour le région de Thuringe, dans l’Est de l’Allemagne, a été condamné à une amende de 16 900 euros par le tribunal de Halle (est).

Lors d’un rassemblement de son parti en décembre 2023 à Gera (est), Höcke avait incité le public à reprendre la phrase « Tout pour l’Allemagne ».

Cette phrase, autrefois une devise du groupe paramilitaire « Sturmabteilung » (SA) qui a joué un rôle-clef dans l’accession au pouvoir d’Adolf Hitler, est illégale dans l’Allemagne d’aujourd’hui, tout comme le salut nazi et d’autres slogans et symboles de cette époque.

Höcke avait demandé au public « tout pour ? », l’encourageant à répondre « l’Allemagne », alors qu’il faisait déjà l’objet de poursuites pour avoir sciemment utilisé cette formule lors d’un meeting en 2021.

Agé de 52 ans, cet ancien professeur d’Histoire a à maintes reprises affirmé qu’il ignorait le lourd passé du slogan, – sans jamais convaincre le tribunal. À l’issue de son premier procès pour l’usage de cette phrase, il avait écopé d’une amende de 13 000 euros dont il a fait appel.

Höcke risquait dans ce second procès jusqu’à trois ans de prison.

Sa radicalité n’a jusqu’ici pas érodé sa popularité dans son fief de Thuringe où il aspire à devenir le premier chef d’un gouvernement régional d’extrême droite à l’issue des élections qui se tiendront le 1er septembre prochain.

Seule une condamnation à une peine de prison d’au moins six mois aurait pu conduire le tribunal à lui retirer son droit de vote et à entraîner une mesure d’inéligibilité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.