Allemagne : un Syrien condamné pour une agression antisémite
Rechercher

Allemagne : un Syrien condamné pour une agression antisémite

La justice a ordonné un suivi socio-judiciaire pendant un an pour Knaan Al-Sebai, âgé de 19 ans

Un jeune homme syrien, accusé d'une agression antisémite sur un arabe israélien coiffé d'une kippa, avant l'ouverture de son procès à Berlin, le 19 juin 2018. (Crédit : AFP / STEFANIE LOOS)
Un jeune homme syrien, accusé d'une agression antisémite sur un arabe israélien coiffé d'une kippa, avant l'ouverture de son procès à Berlin, le 19 juin 2018. (Crédit : AFP / STEFANIE LOOS)

Un jeune Syrien a été condamné lundi par un tribunal berlinois à quatre semaines de détention pour avoir agressé deux jeunes coiffés d’une kippa, une attaque qui avait suscité un vif émoi en Allemagne sur fond de résurgence de l’antisémitisme.

Knaan Al-Sebai, 19 ans, a été reconnu coupable de blessures graves et d’insultes. Jugé en vertu du droit s’appliquant aux jeunes de moins de 21 ans, le jeune homme ressort libre de son procès puisqu’il a déjà effectué de la détention préventive pour cette agression commise le 17 avril et filmée par sa principale victime avec son téléphone portable.

La justice a également ordonné un suivi socio-judiciaire pendant un an.

Sous un mois, il devra également effectuer une visite de la villa où s’est tenue en 1942 la Conférence de Wannsee, à Berlin, qui décida des modalités de la « solution finale » visant à exterminer les Juifs. Ce site est aujourd’hui dédié à la lutte contre l’antisémitisme.

Cette visite « doit servir à lui inculquer les valeurs en vigueur en Allemagne », a précisé une porte-parole du tribunal, Lisa Jani.

Le Syrien, qui a affirmé être un Palestinien de Syrie, avait présenté ses excuses au premier jour de son procès devant le tribunal d’instance de Berlin-Tiergarten, et nié toute haine des Juifs.

« J’ai commis cette faute, j’ai beaucoup appris de cette affaire. J’espère que je ne me retrouverai plus dans une telle situation », a insisté le jeune homme, arrivé en 2015 en Allemagne, lundi avant le jugement.

Dans la vidéo tournée par la victime et largement diffusée sur internet, l’agresseur lui donne des coups de ceinture et crie en arabe « Juif ! ».

Soupçonné d’avoir agi par antisémitisme, il avait affirmé avoir été le premier insulté par celui qui allait devenir sa victime, et avait expliqué avoir auparavant fumé plusieurs joints.

La victime des coups, Adam Armoush, est un Arabe israélien de 21 ans qui avait décidé ce jour-là de porter une kippa offerte par un ami, notamment pour se prouver que cela ne risquait rien à Berlin.

« Berlin a toujours été pour moi une ville de rêve dans laquelle on peut vivre en paix », a-t-il dit au tribunal.

Cet étudiant vétérinaire avait affirmé de son côté que c’était son agresseur qui l’avait insulté en premier.

L’agression avait soulevé une très vive indignation et un débat public.

Tout en saluant la décision rendue par le tribunal, le Conseil central des Juifs d’Allemagne a souligné qu’il y avait « encore beaucoup de travail à faire dans l’éducation scolaire et dans l’intégration des migrants », selon son président Josef Schuster.

Felix Klein, premier émissaire spécial du gouvernement allemand auprès de la communauté juive. (Crédit : ministère de l’Intérieur allemand)

De son côté, le chargé des questions d’antisémitisme au sein du gouvernement, Felix Klein, a espéré que ce jugement serve « de signal ».

Depuis plusieurs mois, le débat monte en Allemagne sur la résurgence de la haine contre les juifs, notamment dans les cours d’école où fusent les insultes verbales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...