Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Amal Clooney a recommandé au procureur de la CPI de demander des mandats d’arrêt

L'avocate libano-britannique spécialisée dans les droits de l'Homme et épouse de George Clooney a fait part de sa participation dans une lettre publiée sur le site de la Fondation Clooney

L'avocate libano-britannique Amal Clooney assistant à la soirée « The Albies » de la Fondation Clooney pour la justice, à New York, le 28 septembre 2023. (Crédit : Cindy Ord/Getty Images via AFP)
L'avocate libano-britannique Amal Clooney assistant à la soirée « The Albies » de la Fondation Clooney pour la justice, à New York, le 28 septembre 2023. (Crédit : Cindy Ord/Getty Images via AFP)

Amal Clooney est l’une des expertes juridiques qui ont recommandé que le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI) demande des mandats d’arrêt contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le ministre de la Défense Yoav Gallant et trois hauts responsables du groupe terroriste palestinien du Hamas.

L’avocate libano-britannique spécialisée dans les droits de l’Homme et épouse de l’acteur George Clooney a fait part de sa participation dans une lettre publiée sur le site web de la Fondation Clooney pour la justice, qui appartient au couple. Elle a déclaré qu’elle et d’autres experts en droit international ont unanimement convenu de recommander au procureur en chef de la CPI, Karim Khan, de demander les mandats d’arrêt.

Khan a annoncé ses réquisitions, en déclarant que les actions entreprises par les dirigeants israéliens et le Hamas au cours de la guerre de sept mois à Gaza constituaient des crimes de guerre.

« J’ai fait partie de ce groupe parce que je crois à l’État de droit et à la nécessité de protéger la vie des civils », a écrit Clooney. « Le droit qui protège les civils en temps de guerre a été élaboré il y a plus de 100 ans et s’applique dans tous les pays du monde, quelles que soient les raisons d’un conflit. »

Le panel était composé d’experts en droit international humanitaire et en droit pénal international, et deux de ses membres sont d’anciens juges des tribunaux pénaux de La Haye, où la CPI est basée, a écrit Clooney. Elle a ajouté que leur décision était unanime.

Le panel a également publié un article d’opinion sur sa recommandation dans le Financial Times.

Un groupe de trois juges de la CPI décidera de délivrer ou non les mandats d’arrêt et d’autoriser la poursuite de l’affaire. Les juges ont généralement besoin de deux mois pour prendre de telles décisions.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.