Amos Gilad met en garde contre les « inquiétantes » ramifications du plan Trump
Rechercher

Amos Gilad met en garde contre les « inquiétantes » ramifications du plan Trump

L'ex-chef du bureau politique du ministère de la Défense estime que le plan n'a aucune chance de fonctionner, car les Palestiniens "ne s'assiéront pas autour de la table avec nous"

Amos Gilad, ancien haut responsable de la Défense, s'exprime à une conférence au Centre interdisciplinaire à Herzliya, le 12 février 2019. (Capture d'écran : IDC)
Amos Gilad, ancien haut responsable de la Défense, s'exprime à une conférence au Centre interdisciplinaire à Herzliya, le 12 février 2019. (Capture d'écran : IDC)

Le général (retraité) Amos Gilad, ancien chef du bureau politique du ministère de la Défense, s’est dit mercredi « très troublé que les États-Unis présentent un plan qui n’a aucune chance de fonctionner ».

« Les Palestiniens ne nous parleront tout simplement pas… Ils ne s’assiéront pas autour de la table avec nous… Il est certain à 100 % qu’il n’y aura pas d’interaction avec eux, pas de discussions avec eux. Et c’est extrêmement inquiétant », a-t-il dénoncé au micro de la Douzième chaîne.

« Après tout, ce sont les États-Unis d’Amérique. Et de l’autre côté, cela crée une ouverture à l’annexion complète, qui nous transformera en un seul État, avec deux peuples, ce qui aura des implications profondes sur le caractère de l’État d’Israël. Et je suis également troublé par la pression croissante sur la Jordanie… Sans la Jordanie, notre sécurité sera gravement mise à mal… Il y a beaucoup de dangers ici, et je pense qu’il n’y a aucune chance de parvenir à un accord sur la base de ce plan ».

Interrogé sur la perspective de voir Netanyahu agir rapidement pour annexer la vallée du Jourdain, Gilad a répondu que « ce serait une étape très dommageable ». Une annexion unilatérale « nuirait à la Jordanie et au tissu des relations – pas les liens sécuritaires, qui sont merveilleux, mais l’enveloppe plus large des liens vitaux ».

Au lieu d’annexer la vallée du Jourdain, il suggère de la « renforcer » en y augmentant la concentration de la population israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...