Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Annalena Baerbock appelle Israël à une opération militaire « moins intensive »

La cheffe de la diplomatie allemande, tout en réaffirmant le soutien de Berlin à Jérusalem, a aussi mis en garde contre les appels de deux ministres israéliens d'extrême-droite

La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, assistant à une réunion avec le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, à Ramallah, en Cisjordanie, le 11 novembre 2023. (Crédit : Ammar Awad/Pool via AP)
La ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock, assistant à une réunion avec le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammed Shtayyeh, à Ramallah, en Cisjordanie, le 11 novembre 2023. (Crédit : Ammar Awad/Pool via AP)

La cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock, en visite à Jérusalem, a appelé dimanche Israël à plus de retenue dans la guerre menée dans la bande de Gaza, estimant qu’une « gestion moins intensive des opérations » était indispensable.

« La souffrance de nombreuses personnes innocentes ne peut pas continuer ainsi. Nous avons besoin d’une conduite moins intensive des opérations », a déclaré la ministre à des journalistes, à l’issue d’entretiens avec son homologue israélien Israël Katz et avec le président israélien Isaac Herzog.

« Il est de plus en plus clair que l’armée israélienne doit faire plus pour protéger les civils à Gaza. Elle doit trouver des moyens de combattre le Hamas sans que de nombreux Palestiniens en souffrent », a-t-elle ajouté.

L’Allemagne apporte à Israël un soutien inconditionnel depuis le début de la guerre déclenchée contre le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande en Gaza en réaction à l’attaque – la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire contre des Juifs depuis la Shoah – du 7 octobre 2023.

« J’ai réitéré mon assurance : votre pays peut compter fermement sur notre solidarité dans la lutte contre le terrorisme aveugle qui veut rayer Israël de la carte. (…) Si le Hamas ne poursuivait pas fanatiquement cette lutte insensée, la guerre serait terminée depuis longtemps », a ajouté Baerbock dimanche.

Mais elle a également indiqué avoir « dit clairement » à ses interlocuteurs qu’ils devaient prendre tous les aspects en considération. « La façon dont le gouvernement israélien mène cette guerre, la façon dont le gouvernement israélien pense à l’après, la façon dont le gouvernement israélien considère aussi la souffrance des Palestiniens, tout cela affecte la propre sécurité d’Israël. »

Itamar Ben Gvir, chef d’Otzma Yehudit et le président de Hatzionout HaDatit, Bezalel Smotrich, lors d’un événement de campagne, à Sdérot, le 26 octobre 2022. (Crédit : Flash90)

La diplomate a également mis en garde contre les appels de deux ministres israéliens d’extrême-droite au retour de résidents d’implantations juifs à Gaza et à « l’émigration volontaire » des Palestiniens. Il est « irrévocable que Gaza appartient aux Palestiniens », a martelé Baerbock.

« Ils ne doivent pas être expulsés de Gaza. »

Lors de cette quatrième visite au Proche-Orient depuis le début du conflit entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas, la ministre allemande doit également rencontrer le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ainsi que son homologue palestinien, Riyad al-Maliki.

Baerbock se rendra ensuite en Égypte où elle rencontrera son homologue  égyptien, Sameh Choukri, puis au Liban.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.