Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Bezalel Smotrich réitère son appel au rétablissement d’implantations à Gaza

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Défense Yoav Gallant, à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/FLASH90)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich renouvelle son appel au rétablissement des implantations juives dans la bande de Gaza et à « l’émigration volontaire » des Palestiniens après la fin des opérations de combat dans le territoire côtier sous contrôle du groupe terroriste palestinien du Hamas.

La « bonne solution » au conflit israélo-palestinien actuel est « d’encourager l’émigration volontaire des habitants de Gaza vers des pays qui accepteront d’accueillir les réfugiés », a-t-il affirmé lors de la réunion hebdomadaire des factions de son parti d’extrême-droite, HaTzionout HaDatit, prédisant « qu’Israël contrôlera de manière permanente le territoire de la bande de Gaza », y compris par l’établissement d’implantations.

La déclaration de Smotrich survient deux jours après qu’il a déclaré à la Douzième chaîne qu’il était « pour un changement complet de la réalité à Gaza (…). Nous aurons besoin de gouverner là-bas pendant longtemps (…). Si nous voulons être là militairement, nous devons être là de manière civile ».

Il a également réaffirmé sa précédente position selon laquelle Jérusalem ne pouvait pas permettre à Gaza de rester une « pépinière de 2 millions de personnes qui veulent détruire l’État d’Israël » et a ajouté que, bien qu’il apprécie le soutien des États-Unis, « tant que je serai ministre des Finances, pas un seul shekel n’ira aux terroristes nazis de Gaza« .

Le président américain Joe Biden a récemment eu un appel « contrariant » avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon Axios.

Biden a affirmé que la décision de Jérusalem de retenir les fonds fiscaux palestiniens après l’assaut du Hamas le 7 octobre doit être réexaminée.

Israël perçoit des recettes fiscales mensuelles au nom de Ramallah sur les importations et les exportations, et transfère ces fonds à l’Autorité palestinienne.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.