Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Antisémitisme : Les étudiants de l’Université de Columbia suivront des cours à distance lundi

La présidente Nemat Minouche Shafik a dénoncé les propos antisémites et les comportements d'intimidation et de harcèlement qui se sont produits récemment sur le campus

Des étudiants et des activistes anti-Israël campant sur le campus de l'Université Columbia, à New York, le 19 avril 2024. (Crédit : Alex Kent/AFP)
Des étudiants et des activistes anti-Israël campant sur le campus de l'Université Columbia, à New York, le 19 avril 2024. (Crédit : Alex Kent/AFP)

Les étudiants de l’Université de Columbia suivront des cours à distance lundi, les responsables de l’établissement espérant désamorcer les tensions sur le campus de New York après que des manifestations anti-Israël et pro-palestiniennes ont donné lieu à des arrestations massives la semaine dernière.

Dans un communiqué, la présidente de Columbia, Nemat Minouche Shafik, a déclaré que l’université annulait les cours en personne pour la journée, tout en dénonçant les propos antisémites et les comportements d’intimidation et de harcèlement qui, selon elle, se sont produits récemment sur le campus.

« Ces tensions ont été exploitées et amplifiées par des individus qui ne sont pas affiliés à Columbia et qui sont venus sur le campus pour poursuivre leurs propres objectifs », a déclaré Shafik. « Nous avons besoin d’une remise à zéro. »

Plus de 100 manifestants anti-Israël ont été arrêtés jeudi sur le campus après que Shafik a autorisé la police de New York (NYPD) à évacuer un campement installé par des étudiants qui manifestaient contre les actions d’Israël à Gaza – en guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas après ses massacres barbares du 7 octobre.

Les protestations à Columbia, qui rappellent les manifestations contre la guerre du Vietnam à Columbia il y a plus de 50 ans, sont les dernières d’une série d’actions qui ont perturbé les campus universitaires, les ponts et les aéroports depuis le début de la guerre.

Parallèlement aux manifestations, les défenseurs des droits de l’Homme ont également souligné la montée des préjugés et de la haine à l’encontre des Juifs, des Arabes et des musulmans dans les mois qui ont suivi le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.