Approbation d’une série de nominations à de hauts rangs de la police
Rechercher

Approbation d’une série de nominations à de hauts rangs de la police

Malgré le gel des nominations à haute responsabilité, sept candidats ont reçu le soutien du ministre de la Sécurité intérieure à des fonctions cadres - dont deux femmes

Photo d'illustration : Le ministre de la sécurité Intérieure Gilad Erdan s'exprime lors d'une cérémonie d'inauguration d'un nouveau commissariat à Beit Shemesh, le 7 janvier 2019 (Crédit :  Yaakov Lederman/Flash90)
Photo d'illustration : Le ministre de la sécurité Intérieure Gilad Erdan s'exprime lors d'une cérémonie d'inauguration d'un nouveau commissariat à Beit Shemesh, le 7 janvier 2019 (Crédit : Yaakov Lederman/Flash90)

Le ministre de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a approuvé mardi une série de nominations à des postes de haut rang au sein de la police israélienne, même s’il se trouve dans l’obligation de reporter la désignation d’un nouveau chef des forces de l’ordre au lendemain des élections d’avril.

Un communiqué conjoint du ministère d’Erdan et de la police indique que les candidats avaient été recommandés par le commissaire de la police par intérim, Motti Cohen.

Le commissaire-adjoint Doron Yadid, à la tête du département de la circulation routière, deviendra commandant de la police du district de Jérusalem tandis que le secrétaire à la police d’Erdan, Avi Edri prendra le fauteuil de Yadid.

De plus, le commissaire-assistant Yossi Bachar sera promu à la tête de la division de Planification et d’organisation, Yoram Sofer sera nommé commandant du district du Sud et Amnon Alkalai dirigera la division du Maintien de l’ordre, de la sécurité et de la communauté.

Deux femmes ont été également désignées à des postes de haut rang.

Einat Gil Tzubari prendra la tête des Ressources humaines et Ayelet Yeruham sera chargée de l’Assistance et de la logistique.

Bachar, Sofer, Gil Tzubari, Yeruham et Alkalai seront tous promus au grade de commissaire-adjoint grâce à leurs nouvelles missions.

Le commissaire-adjoint Doron Yadid lors d’une cérémonie célébrant la nouvelle année juive au siège de la police israélienne de Jérusalem, le 5 septembre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

La police a indiqué qu’un certain nombre de nominations supplémentaires à des postes à responsabilité seraient bientôt annoncées. « La police israélienne souhaite bonne chance aux officiers », a-t-elle commenté.

Cohen avait été nommé chef de la police par intérim début décembre après le retrait du premier choix pour le poste, Moshe Edri, dont la candidature avait été rejetée par un panel de contrôle.

Le chef de la police par intérim Motti Cohen lors d’une cérémonie marquant la nouvelle année juive au siège de la police israélienne de Jérusalem, le 5 septembre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dimanche, le gouvernement a voté la prolongation du mandat de Cohen de quatre mois, soit après le processus électoral d’avril.

Erdan avait déclaré au début du mois qu’une nomination permanente en période électorale « ferait l’objet de suspicions de la part des sphères judiciaire et publique. » D’après lui, les citoyens pourraient percevoir cette nomination comme politique. Il doute également d’être juridiquement autorisé à le faire avant le jour de l’élection.

Après que le panel de contrôle a disqualifié Edri à la fin du mois de novembre dernier, Erdan avait organisé une nouvelle série d’entretiens avec des responsables de la police et d’autres agences, à la recherche de nouveaux candidats pour le poste de commissaire.

Cohen lui-même serait l’un des favoris pour la fonction, ainsi que David Bitan, commissaire du département de la police de Tel Aviv, Moshe Barkat, à la tête de la police du district de Judée et Samarie, et leur homologue du district du nord, Alon Asor. Erdan envisagerait, par ailleurs, les candidatures de responsables des services de sécurité de haut rang, externes à la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...