Après Las Vegas, les groupes juifs réclament un contrôle plus étroit des armes à feu
Rechercher

Après Las Vegas, les groupes juifs réclament un contrôle plus étroit des armes à feu

“Il n’y a aucun besoin acceptable et raisonnable pour des civils d’avoir accès à de vastes quantités de munitions”, affirme Bnai Brith International

Scène de crime de l'hôtel-casino Mandalay Bay de Las Vegas, où un homme a tué au moins 59 personnes et en a blessé plus de 500, le 2 octobre 2017. (Crédit : Mark Ralston/AFP)
Scène de crime de l'hôtel-casino Mandalay Bay de Las Vegas, où un homme a tué au moins 59 personnes et en a blessé plus de 500, le 2 octobre 2017. (Crédit : Mark Ralston/AFP)

Des associations juives ont répondu à la fusillade de Las Vegas en condamnant la violence et en demandant une législation de contrôle des armes à feu.

Au moins 59 personnes ont été tuées et plus de 500 blessées dimanche soir dans l’attaque contre un festival de musique country à l’hôtel-casino Mandalay Bay du Strip de la ville. C’est la fusillade la plus mortelle de l’histoire des Etats-Unis.

L’Anti-Defamation League (ADL), Bnai Brith International, le Conseil national des femmes juives et le mouvement réformé ont, entre autres mouvements, appelé à renforcer le contrôle des armes à feu suite à l’attaque.

« Une chose est claire : la menace des violences de masse contre des civils innocents n’a pas diminué. Cette menace doit être prise au sérieux », a déclaré dans un communiqué Jonathan Greenblatt, le directeur exécutif de l’ADL. Il a demandé la mise en place de « mesures sévères et efficaces pour la prévention des violences par armes à feu. »

Jonathan Greenblatt, directeur exécutif de l'ADL. (Crédit : autorisation)
Jonathan Greenblatt, directeur exécutif de l’ADL. (Crédit : autorisation)

Greenblatt a indiqué que le Centre pour l’extrémisme de l’organisation enquêtait sur l’histoire et les activités du tireur, Stephen Paddock, et sur ses possibles liens avec des extrémistes ou avec une idéologie extrémiste quelconque.

Bnai Brith International a indiqué qu’il était « plus que temps d’adopter une législation importante et bipartisane sur les violences par armes à feu dans ce pays », avant d’ajouter que « même si les informations sur le tireur et son arsenal ne sont pas encore accessibles, nous savons depuis longtemps qu’il n’existe pas de besoin acceptable et raisonnable pour des civils d’avoir accès à de vastes quantités de munitions. »

« Bnai Brith est solidaire de la communauté de Las Vegas et de ceux qui sont touchés par les violences par armes à feu dans tout le pays », a indiqué l’organisation dans son communiqué.

Nancy Kaufman, qui dirige le Conseil national des femmes juives, a dans un communiqué appelé le Congrès à agir pour « endiguer le flot de cette violence insensée avant que la tragédie d’hier ne soit qu’un autre record à dépasser. »

« Les élus fédéraux doivent agir maintenant pour restreindre l’accès aux armes automatiques, rejeter le projet de loi actuellement à l’étude au Congrès qui faciliterait l’achat de silencieux, et se concentrer à la place sur comment rendre nos communautés et notre pays plus sûrs. Les experts de [notre centre] n’attendent rien de moins de nos responsables élus », a-t-elle ajouté.

Le président de l'Union pour le judaïsme réformé, le rabbin Rick Jacobs, au centre, pendant un service de prière au mur Occidental, à Jérusalem, le 4 juillet 2016 (Crédit : autorisation de l'UJR)
Le président de l’Union pour le judaïsme réformé, le rabbin Rick Jacobs, au centre, pendant un service de prière au mur Occidental, à Jérusalem, le 4 juillet 2016 (Crédit : autorisation de l’UJR)

Le rabbin Rick Jacobs, président de l’Union du judaïsme réformé, a affirmé que la fusillade ne pouvait pas être assimilée à un banal acte de violence.

« Avant même que tous les faits ne soient connus, nous savons cela : plutôt que de révérer les droits aux armes à feu, notre pays devrait enfin révérer la vie humaine », a-t-il déclaré.

« Nous pleurons ceux qui ont été cyniquement assassinés à Las Vegas et nous prions pour les blessés. Mais nos prières doivent être suivies par un acte, la limitation, attendue depuis trop longtemps, de l’accès facile aux armes à feu. »

Les Fédérations juives d’Amérique du Nord ont appelé dans un communiqué au don du sang.

« Ces attaques ne sont que le dernier exemple de violence insensée qui terrorise des personnes innocentes partout, et qui doivent prendre fin », a déclaré l’organisation.

Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, a lui aussi jugé l’attaque « insensée ».

Opponents claim US billionaire Ronald Lauder attempted to inappropriately influence the outcome of elections held by European Jewish organizations. (Miriam Alster/Flash90)
Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

« Au nom de la communauté juive mondiale, je condamne cet atroce acte criminel », a-t-il dit dans un communiqué.

David Bernstein, le président du Conseil juif des affaires publiques, a déclaré que, même si les autorités n’ont pas encore déterminé si la fusillade était un acte terroriste, « il est évident qu’elle a terrorisé et traumatisé des centaines d’innocents. »

Cheryl Fishbein, qui préside le Conseil, a ajouté qu’il était « impératif que nous nous rassemblons pour traiter des causes sous-jacentes dans les jours qui viennent. »

Selon le site JewishVegas.com, il y a 70 000 Juifs et au moins 19 synagogues à Vegas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...