Après une semaine compliquée, réouverture des gares de Tel Aviv
Rechercher

Après une semaine compliquée, réouverture des gares de Tel Aviv

La fermeture de 3 grandes gares pour la construction de la ligne à grande vitesse entre Jérusalem et Tel Aviv a causé des embouteillages massifs dans le secteur

Trois des gares ferroviaires de Tel Aviv ont rouvert dimanche, après une fermeture de 10 jours pour permettre les travaux de construction de la ligne à grande vitesse entre Jérusalem et Tel Aviv.

Les gares de Herzliya, Savidor et Université ont rouvert à quatre heures du matin. Leur fermeture avait entraîné d’importants problèmes de circulation dans le secteur.

Les ouvriers ont démantelé et assemblé les rails, pour préparer le lancement de la ligne à grande vitesse qui reliera Jérusalem à Tel Aviv. Ils ont renforcé les infrastructures électriques pour cette nouvelle ligne attendue avec impatience, et qui sera inaugurée au mois d’avril 2018.

« En plus des travaux à la gare de Herzliya et de la connexion des infrastructures pour lancer la ligne à grande vitesse vers Jérusalem, nous avons également inspecté les rails qui ont déjà été posés et, pour la première fois, un train de fret a voyagé dessus », a annoncé le directeur général de la compagnie ferroviaire israélienne, Shahar Ayalon.

« Nous nous préparons également à recevoir le premier train électrique qui arrivera bientôt au port de Haïfa », a-t-il ajouté.

Travaux à la gare HaShalom de Tel Aviv, le 27 août 2016. (Crédit : Israel Railways)
Travaux à la gare HaShalom de Tel Aviv, le 27 août 2016. (Crédit : Israel Railways)

Dimanche dernier, le train a fait son premier essai pour un voyage qui devrait durer dorénavant 28 minutes, contre 78 minutes sur l’ancienne ligne, construite à l’époque de l’Empire ottoman.

Ce projet ferroviaire de liaison entre Jérusalem et Tel Aviv, qui est en chantier depuis 2001, devrait coûter sept milliards de shekels. Les trains atteindront la vitesse de 160 km/h. Lorsqu’ils seront pleinement opérationnels, ils circuleront toutes les 15 minutes dans chaque sens et pourront transporter jusqu’à 1 000 passagers à la fois.

La ligne à grande vitesse traverse à deux occasions la Ligne verte, une fois près de Latroun et l’autre près de Mevasseret Zion, ce qui a suscité des critiques de la gauche israélienne et des associations pro-palestiniennes. Une compagnie allemande conseillant le projet s’est par ailleurs retirée face aux pressions des militants.

Le plus long tunnel de ce projet s’étend sur 11,6 kilomètres, ce qui fait également de lui le plus long tunnel d’Israël. Une machine à percer allemande a creusé chacun de ces tunnels. Elle a été spécialement conçue sur mesure pour creuser la taille du tunnel. Cette énorme machine a utilisé 24 moteurs pour creuser directement dans la pierre dure de Jérusalem, avançant à la vitesse de 16 à 20 mètres par jour.

A Mevasseret Zion, les voies ferrées se trouvent à 200 mètres sous terre, la ville étant perchée sur des collines plus hautes que la capitale. Et à Jérusalem, la gare, qui a été construite à proximité de la gare routière, se situe à 80 mètres de profondeur et a été conçue pour servir d’abri public anti-bombardement.

Melanie Lidman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...