Arrestation de dizaines d’émeutiers à Nazareth
Rechercher

Arrestation de dizaines d’émeutiers à Nazareth

Plus tôt dans la même ville, le chef du Mouvement islamique avait juré de "répondre à l'agression israélienne sur le mont du Temple"

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Une manifestation à Nazareth a tourné à la violence avec des manifestants s'affrontant aux forces de l'ordre (Crédit photo: Noor Hussein)
Une manifestation à Nazareth a tourné à la violence avec des manifestants s'affrontant aux forces de l'ordre (Crédit photo: Noor Hussein)

Une manifestation à Nazareth a tourné à la violence jeudi soir avec des manifestants s’affrontant aux forces de l’ordre dans la ville à majorité arabe du nord d’Israël.

La police a arrêté des dizaines de personnes dans le but de disperser les émeutiers, ont rapporté les informations de la Dixième chaîne.

Selon les estimations de la police, plus de 200 personnes ont pris part à la manifestation qui a tourné en émeute lorsque des manifestants ont mis le feu à des pneus et à des poubelles et jeté des pierres sur les forces de l’ordre.

Plus tôt dans la journée de jeudi, la police avait tenté d’empêcher des autobus de manifestants présumés d’atteindre Nazareth dans l’espoir de prévenir d’une violence potentielle.

Des manifestations d’Arabes israéliens avaient également tourné à la violence à Lod et à Jaffa ces deux dernières nuits, avec des jets de pierre sur les forces de l’ordre dans les deux cas.

Une manifestation à Nazareth a tourné à la violence avec des manifestants s'affrontant aux forces de l'ordre (Crédit photo: Noor Hussein)
Une manifestation à Nazareth a tourné à la violence avec des manifestants s’affrontant aux forces de l’ordre (Crédit photo: Noor Hussein)

Le chef de la branche nord du Mouvement islamique en Israël, le cheikh Raëd Salah, a déclaré jeudi matin à Nazareth que son organisation avait l’intention de répondre à ce qu’il a appelé « l’agression israélienne continue » contre le mont du Temple à Jérusalem.

« Nous avons un ensemble de plans prêts à être mis en œuvre immédiatement », a déclaré Salah.

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse organisée par le Mouvement islamique en présence de représentants de la Liste arabe unie à la Knesset dont les députés Ahmad Tibi et Hanin Zoabi et l’ancien chef de file du parti Hadash, Mohammad Barakeh.

Parlant en arabe, Salah a appelé les Palestiniens et les Arabes israéliens à se lever contre « l’agression israélienne. »

Le dirigeant du mouvement islamiste en Israël, le Cheikh Raëd Salah arrive au tribunal à Jérusalem, le 4 mars 2014 (Crédit photo:  Ahmad Gharabli/AFP)
Le dirigeant du mouvement islamiste en Israël, le Cheikh Raëd Salah arrive au tribunal à Jérusalem, le 4 mars 2014 (Crédit photo: Ahmad Gharabli/AFP)

« L’incitation à la haine et l’escalade sont l’essence même de l’occupation de Jérusalem et de la mosquée al-Aqsa, et la meilleure solution est de supprimer l’occupation », a-t-il dit. « Mourir pour al-Aqsa est un grand honneur. Ils ne peuvent pas nous faire peur avec la prison ou la déportation ».

Salah a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu de la récente escalade de violence, et a dit qu’il porterait la responsabilité des nouvelles attaques.

« Toute action future sera une conséquence directe de la politique d’occupation du gouvernement arrogant de Netanyahu », a ajouté Salah.

Netanyahu a répliqué dans la soirée à Salah, accusant le Mouvement islamique d’incitation à la violence et annonçant que le gouvernement prendrait « des mesures énergiques » pour lutter contre l’agression de l’organisation.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...