Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Attaque d’un convoi d’aide par des Israéliens : la police enquête ; Washington condamne

Sullivan envisage de réagir au pillage et à l’incendie de camions à destination de Gaza, qualifiés de "honteux" par l’envoyé allemand en Israël et "d'épouvantables" par Cameron

Des militants de droite regardent des camions transportant de l'aide humanitaire endommagés après avoir été vandalisés par d'autres militants pour protester contre l'envoi d'aide à Gaza alors que des otages israéliens y sont détenus par des groupes terroristes, du côté israélien du point de passage de Tarqumiyah avec la Cisjordanie, le 13 mai 2024. (Crédit : Oren Ziv/AFP)
Des militants de droite regardent des camions transportant de l'aide humanitaire endommagés après avoir été vandalisés par d'autres militants pour protester contre l'envoi d'aide à Gaza alors que des otages israéliens y sont détenus par des groupes terroristes, du côté israélien du point de passage de Tarqumiyah avec la Cisjordanie, le 13 mai 2024. (Crédit : Oren Ziv/AFP)

La police israélienne a ouvert une enquête après que des activistes ont bloqué et vandalisé au moins sept camions d’aide humanitaire destinés à la bande de Gaza, selon un communiqué reçu mardi.

Suite à un « trouble à l’ordre public » lundi, « les forces de l’ordre ont ouvert une enquête qui a abouti à l’arrestation de plusieurs suspects », précise le porte-parole de la police israélienne dans le communiqué.

Quatre personnes ont été arrêtées lors de cette attaque du convoi qui traversait la Cisjordanie depuis la Jordanie pour aller dans la bande de Gaza.

Des dizaines de militants non identifiés parmi lesquels de nombreux adolescents et des jeunes hommes ont dévalisé les camions. Des sacs de céréales, de riz, de farine, des paquets de biscuits ou de soupes lyophilisées ont été vidés ou jetés au sol et piétinés.

Les camions ont été bloqués en Israël, peu après le point de passage de Tarqumiya avec le Cisjordanie, et près du village israélien de Shekef non loin.

Certains médias israéliens ont affirmé que les militants sont membres de Tsav 9, un collectif qui a déjà bloqué à de multiples reprises des camions d’aide humanitaire se dirigeant vers la bande de Gaza.

« Nous avons des otages à Gaza et aucune aide humanitaire ne devrait être acheminée avant que nos otages ne soient rentrés chez eux sains et saufs », a déclaré une des militantes, Hana Giat, à propos des otages enlevés lors de l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre.

Giat a expliqué que ces convois n’avaient « aucun sens », particulièrement « en ce Yom HaZikaron, durant lequel nous nous souvenons des soldats qui ont sacrifié leur vie pour préserver la sécurité d’Israël », en référence aux commémorations annuelles, lundi, pour les soldats tombés au combat et les victimes du terrorisme.

Elle a ajouté que l’aide humanitaire allait aux « mains du Hamas ».

Les États-Unis ont fait savoir lundi qu’ils étaient en train d’envisager une réaction cette attaque.

Le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan a déclaré aux journalistes à Washington qu’il était « absolument scandaleux que des gens attaquent et pillent ces convois».

« Nous examinons les outils dont nous disposons pour réagir à cette situation », a ajouté Sullivan.

« Nous avons également fait part de nos préoccupations au plus haut niveau du gouvernement israélien et nous n’avons pas mâché nos mots : il s’agit d’un comportement tout à fait inacceptable. »

L’ambassadeur d’Allemagne en Israël, Steffen Seibert, a également condamné les actes de vandalisme sur X. « Il est honteux d’attaquer des camions d’aide et d’empêcher la nourriture d’atteindre ceux qui en ont besoin. Et cela n’aidera certainement pas la cause israélienne à libérer les otages et à sécuriser le pays contre le terrorisme du Hamas. »

Le ministre britannique des affaires étrangères, David Cameron, a déclaré mardi que les attaques contre les convois d’aide humanitaire à destination de Gaza étaient « épouvantables » et qu’Israël devait demander des comptes aux responsables.

« Les attaques perpétrées par des extrémistes contre des convois d’aide en route pour Gaza sont épouvantables. Les habitants de Gaza sont menacés de famine et ont désespérément besoin d’être approvisionnés », a écrit Cameron sur X.

« Israël doit demander des comptes aux attaquants et faire davantage pour permettre l’acheminement de l’aide. Je ferai part de mes préoccupations au gouvernement israélien. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.