Attaque fatale de 2014 en Cisjordanie : Tsahal rase la maison du terroriste
Rechercher

Attaque fatale de 2014 en Cisjordanie : Tsahal rase la maison du terroriste

Les forces ont démoli la maison de Maher Hamdi el-Hashlamoun qui avait écrasé et poignardé Dalia Lemkus, 26 ans, en novembre dernier

Des soldats israéliens démantèlent la maison de Maher al-Haslamoun à Hébron le 20 octobre 2015. (Crédit : AFP / HAZEM BADER)
Des soldats israéliens démantèlent la maison de Maher al-Haslamoun à Hébron le 20 octobre 2015. (Crédit : AFP / HAZEM BADER)

Mardi matin, l’armée à déclaré que les forces israéliennes ont rasé cette nuit la maison de Hébron d’un terroriste palestinien qui avait écrasé et poignardé une civile israélienne au cours d’une vague de violence survenue il y a moins d’un an.

Le militaire a indiqué avoir démoli la maison de Maher Hamdi el-Hashlamoun qui avait tué Dalia Lemkus, âgée de 26 ans, afin d’envoyer un avertissement aux autres aspirants terroristes alors que le pays lutte actuellement pour éradiquer une nouvelle vague de terreur.

« Ce que nous avons fait cette nuit envoie un message clair : quand on est impliqué dans un acte terroriste, on doit en payer le prix. Nous mettons en œuvre tous les moyens nécessaires pour protéger les civils innocents des atrocités commises par ceux qui poignardent, tirent et tuent des Israéliens innocents », a affirmé dans une déclaration le porte-parole de Tsahal, le Lieutenant Colonel Peter Lerner.

Les photos dans les medias palestiniens montrent la maison détruite mais encore debout.

Des heurts ont éclaté entre les troupes et des Palestiniens après la démolition de la maison.

L’armée déclare avoir déployé des « méthodes de dispersion anti émeutes non mortelles et a mis un terme à l’agitation avec succès » après que quelque 150 personnes ont protesté en jetant des pierres et en faisant rouler des pneus enflammés en direction des troupes israéliennes.

Le 10 novembre 2014, Hashlamoun avait perpétré un attentat à la voiture bélier et avait foncé dans un arrêt de bus hors de l’implantation d’Alon Shvut dans le bloc Sud de Jérusalem, visant Lemkus.

Dalia Lemkus (Crédit : Facebook)
Dalia Lemkus (Crédit : Facebook)

Il était ensuite sorti de son véhicule et avait poignardé à plusieurs reprises Lemkus ainsi que deux autres passants avant d’être arrêté par un garde de sécurité.

Lemkus, résidente de l’implantation voisine de Tekoa, a succombé à ses blessures à l’hôpital après y avoir été transportée en urgence. Les autres victimes ont subi des blessures légères.

En mars, Hashlamoun a été condamné par un tribunal militaire à deux perpétuités, « une… pour le meurtre de [Lemkus], et l’autre pour les tentatives d’assassinats », selon les juges.

La cour militaire a également sommé Hashlamoun de payer quasiment 4 millions de shekels en guise de compensation à la famille de Lemkus.

Hashlamoun n’a exprimé aucun regret quand il a eu l’autorisation de s’exprimer pendant son procès. « Le problème avec vous les Juifs, c’est que vous ne comprenez pas que la Mosquée al-Aqsa est notre lieu le plus saint. Nos yeux sont fixés sur Jérusalem et nous sommes disposés à mourir pour cela », a-t-il expliqué au tribunal.

Pour lire l’hommage rendu à Dalia Lemkus par l’une de ses amies, cliquez ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...