Attentats de Bruxelles : les grands rabbins de Belgique et de France se recueillent
Rechercher

Attentats de Bruxelles : les grands rabbins de Belgique et de France se recueillent

Réunis au musée juif de Bruxelles, les grands rabbins Albert Guigui et Haïm Korsia ont observé un moment de silence devant la plaque portant le noms des victimes

Le Musée juif de Bruxelles, où une fusillade meurtrière a eu lieu le 25 mai 2014. (Crédit : AFP / Georges Gobet)
Le Musée juif de Bruxelles, où une fusillade meurtrière a eu lieu le 25 mai 2014. (Crédit : AFP / Georges Gobet)

Près de 3 ans après les attentats ayant touché Bruxelles et le musée juif de la ville, Albert Guigui, grand rabbin de Belgique, et son homologue français, Haïm Korsia se sont recueillis devant la plaque commémorative installée devant le musée, rapporte le journal belge La Libre.

« Nous devons soutenir les valeurs de la démocratie afin de lutter contre le terrorisme. Juifs et non-juifs, ensemble pour une société éclairée, » a déclaré le président du Consistoire central israélite de Belgique.

« Des bougies ont été allumées et disposées au pied de la plaque dorée qui reprend le nom des quatre victimes et « El Male Rahamim », une émouvante élégie faisant partie du rite funéraire juif, » décrit le journal belge.

Le 24 mai 2014, un terroriste ouvrait le feu dans le hall du Musée juif de Bruxelles, faisant quatre morts. Un couple de touristes israéliens, Emmanuel et Mira Riva, un volontaire français du musée, Dominique Sabrier, et un employé belge, Alexandre Stress ont été tués dans l’attentat.

Six jours après l’attentat, un Français de 29 ans, Mehdi Nemmouche, qui était allé combattre en Syrie, a été arrêté à Marseille, dans le sud de la France.

Trouvé en possession d’armes similaires à celles visibles sur les caméras de surveillance du musée, il a été extradé vers la Belgique fin juillet 2014.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...